Le PTB présidera la Commission Santé à la Chambre : « Nous serons les mégaphones de la lutte pour une santé accessible »

Thierry Warmoes et Sofie Merckx.

Le député PTB Thierry Warmoes présidera la commission de la santé à la Chambre. Sofie Merckx, médecin et spécialiste santé du PTB, siégera également dans cette Commission, où elle défendra la vision sociale du parti de gauche pour les soins de santé. Et apparemment, ça fait déjà peur au MR.

Suite à sa percée dans l’ensemble du pays, le PTB est passé de 2 à 12 députés fédéraux et forme un groupe parlementaire fort à la Chambre. Pour les 5 ans à venir, le parti de gauche veut assurer que les thèmes sociaux soient mis à l’agenda du parlement. C’est dans ce sens qu’il a désigné le député Thierry Warmoes comme président de la Commission de la Santé. Cette commission s’occupe notamment des soins de santé, de la politique des médicaments et du financement des hôpitaux.

« Ce choix s'inscrit parfaitement dans l’engagement de notre parti, réagit Sofie Merckx, nouvelle députée et spécialiste santé du PTB, qui va également siéger dans cette commission. L’accès à des soins de santé de qualité est une condition primordiale à une bonne qualité de vie. Les pouvoirs publics doivent mettre la santé au cœur de leurs priorités. Parce qu’on voit à quoi la soif du profit peut mener : on entre malade dans un hôpital pour en sortir pauvre, on va de plus en plus vers une médecine à deux vitesses et les firmes pharmaceutiques font des profits énormes sur le dos des patients et de la sécurité sociale. »

Sofie Merckx est médecin généraliste à Médecine pour le Peuple (MPLP) à Marcinelle, où elle pratique la médecine gratuite dans une des 11 ans maisons médicales du réseau fondé par le PTB. « Au Parlement, je veux être le mégaphone de cette lutte pour la gratuité des soins, que nous menons au quotidien avec MPLP, continue Sofie. Cela fait 45 ans que les patients peuvent se faire soigner gratuitement dans les maisons médicales de Médecine pour le Peuple. Et, dans la moitié des États membres de l’Union européenne, le patient se rend gratuitement chez son généraliste. Qu’est-ce qu’on attend en Belgique ? ».

La doctoresse défendra évidemment d’autres propositions phares du PTB telles que le modèle Kiwi, qui permet de réduire drastiquement le prix des médicaments. « Aujourd’hui, de plus en plus de médicaments sont en rupture de stock, explique Sofie Merckx. Pourquoi ? Parce que ces médicaments ne sont plus rentables pour les firmes pharmaceutiques. C’est une des premières choses sur lesquelles je vais interpeller la ministre de la Santé. Les médicaments sont un besoin de base, pas un luxe. »

La spécialiste santé du PTB s’engage aussi à faire remonter un ensemble de préoccupations et de revendications de ses patients de la maison médicale. « Je vais amener leurs témoignages au parlement. C’est pas trop tôt : le monde politique connaît trop peu la réalité quotidienne des travailleurs. Plus globalement, avec le PTB, on veut aussi relayer la voix des mobilisations sociales dans les Parlements. Ainsi, nous voulons faire entendre la voix du mouvement des Blouses blanches. »

La nomination d’un député PTB à la présidence de la commission santé a déjà provoqué une petite polémique. La députée MR Caroline Taquin n’a pas caché son « inquiétude » de voir cette commission être confiée à un représentant de la gauche authentique. « Le MR craint manifestement qu’avec le PTB, cette Commission soit moins indulgente vis-à-vis de la médecine du fric, réagit Sofie Merckx. Le PTB va défendre les intérêts des 900 000 patients qui postposent des soins de santé par manque de moyens. Et cela nécessite d’aller à l’encontre des intérêts d’autres acteurs, comme les firmes pharmaceutiques ou certains spécialistes qui, grâce aux indécents suppléments d’honoraires, ont des salaires exorbitants. Nous voulons soulager financièrement les patients et engager plus de personnel soignant dans les hôpitaux, comme le demandent les blouses blanches qui se mobilisent. Tout cela fait donc manifestement peur aux libéraux, d’autant qu’ils savent très bien qu’en mobilisant les gens, le PTB va faire bouger les lignes. »

Suivez le PTB