Photo Shutterstock

La crise du coronavirus s’éternise. Les gens ont de plus en plus de mal à payer leur facture. « Entre février 2020 et mars 2021, plus de 550 000 ménages ont demandé un report ou un étalement de leur facture via un plan de paiement », observe Germain Mugemangango, chef de file PTB au Parlement wallon. Le PTB plaide pour une indemnité de 200 euros à destination des ménages et indépendants impactés financièrement pendant la crise.

Christine Mahy, du Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté, est formelle : « La crise met à genoux des personnes qui courbaient déjà le dos. » Elle avait déjà souligné que les aides directes étaient une des meilleurs solutions. En effet, cela coûte plus cher de « réparer » que de « prévenir ». C’est pourquoi le PTB va demander au Parlement wallon la mise en place d'une indemnité de 200 euros pour les ménages et indépendants qui ont vu leurs revenus diminués pendant la crise. 

En Flandre, une mesure similaire avait déjà été prise pour les travailleurs ayant perdu des revenus pendant la crise. Suite à cela, en 2020, le PTB avait proposé cette mesure en Wallonie également. « Mais notre proposition avait été balayée par la majorité PS-MR-Ecolo à l’époque », précise Antoine Hermant (PTB), président de la commission wallonne Énergie.

« On a quand même vu que cela avait permis de faire bouger les lignes », poursuit le député de gauche. En juin 2020, le gouvernement de Wallonie avait décidé d’accorder une aide ponctuelle aux ménages équipés d’un compteur à budget pour le gaz (75 euros) et pour l’électricité (100 euros). Mais, au total, cela concerne moins de 100 000 ménages en Wallonie.

« C’est mieux que rien mais ça ne touche même pas un ménage sur cinq en difficulté de paiement, ajoute Antoine Hermant. Pourquoi ce qui est possible en Flandre ne le serait-il pas en Wallonie ? » Le coût de la proposition du PTB est estimé à 100 millions d’euros.