Le PTB mène une action « laser » sur les tours de refroidissement à Doel : « Baissons la TVA sur l’énergie de 21 % à 6 % et faisons payer Electrabel »

Photo Solidaire, Stefaan Van Parys.

Avec une spectaculaire action « laser » sur les tours de refroidissement de la centrale de Doel, le président du PTB, Peter Mertens, a – littéralement – mis en lumière la revendication du parti en faveur d’une réduction de la TVA sur l’énergie à 6 %. Le parti de gauche a projeté son message sur les tours de refroidissement d'Electrabel à l'aide d'un laser : « TVA sur l’énergie à 6 % ».

« J'ai rencontré des gens qui voient leur facture augmenter de 1 500 euros par an. Ce n'est pas normal, explique Peter Mertens. Et l'hiver frappe à nos portes. Peut-être que les ministres ne le ressentent pas, avec le salaire qu'ils ont, mais la situation est vraiment très grave. Il ne s'agit pas d'un débat accessoire, mais d'une discussion à mener d'urgence. Nous demandons une réduction immédiate de la TVA sur l'électricité de 21 % à 6 % afin d'alléger les factures d'électricité des familles. »

« Les prix élevés de l'énergie touchent beaucoup de gens dans la classe travailleuse, poursuit le président du PTB. Qui peut encore payer les prix actuels ? Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement considère encore l'énergie comme un bien de luxe et pas comme un bien de base. L'énergie n'est pas un luxe, comme le caviar ou le champagne, mais un droit fondamental, un bien de première nécessité. Alors pourquoi payons-nous le même taux de TVA sur l’énergie que sur les produits de luxe ? »

Le PTB demande des mesures qui allègent la facture pour toutes les familles. La réduction de la TVA à 6 % est l'une de ces mesures. Peter Mertens : « "C’est une mesure impayable !" s’écrient ces Messieurs du gouvernement. Mais que voit-on ? Avec l’augmentation des prix, Electrabel réalise d'énormes surprofits. Pourquoi la classe travailleuse devrait-elle se ruiner en factures d’énergie alors qu’Electrabel empoche des milliards ? Je mets le gouvernement au défi. Allez chercher l'argent là où il est. Imposez une taxe sur les surprofits des multinationales de l'énergie. C'est parfaitement possible. La TVA de 6 % sur l'énergie était d'ailleurs prétendument un "point de rupture" de socialistes pour entrer dans un gouvernement. Comment osent-ils prétendre aujourd’hui que cette mesure ne bénéficie pas du soutien nécessaire ? »

Le PTB a lancé une pétition en faveur d'une TVA à 6 % sur l'énergie, qui a recueilli plus de 255 000 signatures. Peter Mertens conclut : « Nous appelons tout le monde à signer notre pétition. Nous continuerons à exercer une pression maximale sur le gouvernement pour qu'il réduise la TVA sur l'électricité de 21 % à 6 %. » Le PTB a soumis une proposition de loi à cet effet et demande qu’elle soit rapidement discutée au parlement.