Soutenir le personnel des maisons de repos est une priorité pour éviter de revivre la catastrophe de la première vague. Le PTB propose un fonds d'urgence permettant d'embaucher mille personnes dans les homes en Wallonie. La majorité PS-MR-Ecolo a rejeté notre proposition au parlement wallon, mais on continue le combat.


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Eric Moreels
    a commenté 2020-10-17 21:20:49 +0200
    La majorité actuel PS-MR-ECOLO est uniquement intéressée par le relance économique suite à la première vague de l’épidémie. Pour cette majorité, le secteur HORECA, touristique, … a bien plus de valeur que la santé de nos ainés en maisons de repos. Cette majorité a énormément de mal à comprendre qu’un café ou un restaurant n’est pas une nécessité absolue pour la santé du citoyen.
    Je ne vais certainement pas me faire des amis, mais je tiens à le dire.
    Lorsqu’une personne décide de devenir indépendant, cette personne sait à quoi elle s’engage et doit savoir assumer ses responsabilités en cas de soucis. Pour ce qui est de l’HORECA, je suis conscient que cette fermeture imposée soit une catastrophe mais la santé de nos ainés en maisons de repos a bien plus de valeur qu’un bistrot ou resto, qui n’existe que pour les loisirs au sein d’une population. Un métier de bouche ou de libation n’a jamais soigné personne. Je suis conscient que tout le monde doit pouvoir vivre de son travail mais le personnel soignant, tant en maisons de repos que dans les hôpitaux, doit être réorganisé, revalorisé, respecté et financé. L’HORECA n’apporte aucune plus-value à la santé du citoyen et de nos ainés. Un grand nombre de citoyens ne survit pas avec l’aide de l’HORECA.
  • Rédaction en ligne
    a publié cette page dans Actualités 2020-10-16 18:51:06 +0200

Suivez le PTB