.

Le président du PTB, Peter Mertens, demande dans un message vidéo que toute la production qui n’est pas absolument nécessaire soit temporairement mise à l’arrêt. « Pour moi, c’est clair : la santé doit primer sur les intérêts économiques, déclare le président du PTB, Peter Mertens. La sécurité et la santé des travailleurs doivent être au centre des préoccupations. »

« C'est irresponsable de laisser continuer la production aux endroits où de nombreuses personnes travaillent ensemble, estime Peter Mertens. C'est absurde de fermer les écoles, les salons de coiffure et les cafés mais de laisser les gens travailler ensemble dans des espaces fermés. Toute la production qui n’est pas absolument nécessaire maintenant doit être mise à l'arrêt. C'est aussi ce que demandent les syndicats en Italie. »

Le parti de gauche propose encore trois autres mesures. Le PTB veut qu'un congé maladie exceptionnel soit automatiquement accordé aux parents qui doivent rester à la maison pour garder leurs enfants. « Cela se passe déjà maintenant en France et devrait également être introduit dans notre pays », ajoute Peter Mertens.

De plus, le PTB veut un fonds d'urgence pour garantir le revenu des familles. Le parti de gauche veut une allocation supplémentaire en cas de maladie ou de chômage technique, pour que les gens perdent le moins de salaire possible. C'est clairement nécessaire dans les plus petits secteurs, estime le PTB.

Enfin, Peter Mertens veut que les remboursements de prêts hypothécaires auprès des banques soient suspendus durant la crise. « Nous voulons que les personnes touchées par la crise du coronavirus aient le droit de reporter le remboursement de leur maison. C'est déjà le cas maintenant en Italie. En 2008, les gens ont sauvé les banques. Rien de plus normal que les banques aident cette fois les gens », conclut Peter Mertens.

 


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien