Le PTB demande la réquisition en urgence des 823 logements publics vides et habitables de l'arrondissement de Liège

Photo Flickr

Un mois après les terribles inondations de juillet, la situation reste grave et les problèmes nombreux pour les victimes de la région liégeoise. Le PTB demande la réquisition en urgence des 823 logements publics de l’arrondissement qui sont vides mais en état d’être loués. « Mais le problème de logements dépasse largement la question de l’urgence et toute une batterie de mesures doivent être prises rapidement », déclare Damien Robert, président provincial du PTB. C’est pourquoi la cheffe de groupe du PTB à Liège, Sophie Lecron, demande la convocation d’un conseil communal en urgence.

« La situation est catastrophique, explique Damien Robert. Rien que pour la commune de Liège, 6 556 logements ont été impactés par les inondations. Nous ne connaissons pas encore les chiffres pour les autres communes de l’arrondissement qui ont été touchées, mais ce qui est certain, c’est que les problèmes sont très graves. Il faut donc trouver une solution structurelle rapidement. C’est pourquoi nous proposons que les 823 logements vides qui sont louables dans l’immédiat et appartiennent aux sociétés de logement public de l’arrondissement de Liège soient mises à disposition des victimes. Si ces sociétés refusent, nous demandons leur réquisition immédiate. »

Le parti de gauche propose aussi une solution de financement, bien différente de celle de Willy Demeyer (PS). Damien Robert : « Le Bourgmestre de Liège annonce qu’il veut utiliser l’argent de la privatisation de VOO pour construire de nouveaux logements publics. Il y a des décisions bien plus justes à prendre. Je prends deux exemples de fonds d’investissements publics qui sont contrôlés par le monde politique liégeois puisqu’ils sont dans le giron de Nethys et Enodia : Publipart et Ogeofund. A eux deux, ils gèrent 1,2 milliards d’euros d’actifs publics qu’ils investissent, par exemple, dans la bourse ou l’immobilier de luxe. On pourrait tout à fait recentrer les investissements de ces organismes vers le public, et ainsi financer la reconstruction. »

La réquisition de logements vides privés est aussi une piste avancée par le PTB depuis juillet. « La majorité liégeoise semble maintenant ouverte à cette solution, déclare Sophie Lecron. C’est une bonne chose. Il y a des milliers de logements inoccupés. S’il faut adapter les règlements, alors il faut un débat sur cela et rapidement. En attendant, il existe aussi la possibilité, pour la ville, via une procédure plus simple, de mise sous gestion publique des logements vides. En tous cas, ce n’est pas une option de laisser tout ce potentiel vide pendant que des milliers de familles désespèrent de trouver quelque chose. »

« Ce qui est sur c’est qu’il faut agir vite, conclut la conseillère communale de gauche. Monsieur Demeyer a convoqué une réunion des chefs de groupe ce vendredi mais ce n’est pas suffisant. Nous demandons la convocation d’un conseil communal en urgence pour pouvoir débattre de tout cela en public. »

Suivez le PTB