Photo prise lors de la grève de 2018, où les travailleurs d'Aviapartner ont gagné.

Ce matin, le personnel du bagagiste Aviapartner de l'aéroport de Zaventem a fait grève pendant plusieurs heures. Le mouvement a débuté suite a un accident de travail et parce que les employés n'ont pas eu le temps de manger. La situation du personnel de l'aéroport reste précaire. "Si le gouvernement ne trouve pas de solution avant l'été, il risque d'y avoir plus de files d'attente interminables et de vols annulés", déclare Maria Vindevoghel, députée PTB, qui a elle-même travaillé à l'aéroport pendant de nombreuses années.

Un syndicaliste témoigne: "La semaine dernière, j'ai vu un stagiaire qui était formé par...un autre stagiaire. C'est dire à quel point la situation est dramatique dans les ateliers. Le problème concerne les arrimeurs qui sont responsables de la sécurité autour de l'avion avant le départ".

Le problème du manque de personnel qualifié est connu depuis un certain temps. Les employés du Limbourg et de la Campine démissionnent même parfois parce que leurs salaires sont insuffisants compte tenu des prix élevés du carburant. En raison d'un personnel insuffisamment formé, les accidents du travail sont également de plus en plus nombreux, comme cela s'est produit hier chez Aviapartner. Les effectifs sont si réduits que les bagagistes n'ont pas le temps de manger pendant leur service.

Nous demandons au gouvernement de venir avec des solutions concrètes pour ce mois de juin. "Le gouvernement fédéral est un actionnaire majeur de l'aéroport et doit prendre ses responsabilités. Pour de nombreux voyageurs, ce sera le premier été depuis le Covid où ils pourront profiter de vacances lointaines. Si nous ne voulons pas que cela soit gâché, le gouvernement doit trouver des solutions dès maintenant", affirme Maria Vindevoghel.

Il n'y a pas qu'en Belgique qu'on voit des problèmes dans les aéroports. L'aéroport de Schiphol aux Pays-Bas a connu des files d'attente d'une demi-journée ces dernières semaines. Nous devons absolument éviter que la même chose se produise à Zaventem.

À l'aéroport de Schiphol, pendant la période d'affluence estivale, tous les employés reçoivent un supplément de 5,25 euros bruts par heure en plus de leur salaire normal. Pour garder les travailleurs qualifiés à Zaventem, le PTB regarde en direction de l'opérateur aéroportuaire Brussels Airport Company (BAC). Cette entreprise réalise à nouveau des profits et peut intervenir pour garantir de meilleurs salaires et conditions de travail.