Le plan de relance du gouvernement wallon part des besoins des grandes entreprises et pas des citoyens

Photo Belga

Le PTB a analysé les propositions du rapport final du Conseil stratégique sur Get Up Wallonia, le plan de relance du gouvernement wallon PS-Ecolo-MR. Pour le parti de gauche, ces propositions ne partent pas des besoins des Wallons et des Wallonnes. Au contraire, elles partent des besoins des grandes entreprises.

 

(Téléchargez les « 9 critiques du PTB sur le plan Get Up Wallonia » ici)

« Le plan Get Up Wallonia n’est en rien une rupture avec les plans de relance précédents. C’est encore une fois un plan qui part des besoins des grandes entreprises et pas des besoins des Wallons et des Wallonnes, déclare Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon. Le plan Get Up Wallonia veut par exemple mettre sur pied des projets industriels qui seraient réalisés par le public via les outils financiers de la Région, mais qui une fois rentables devront être restituer aux investisseurs privés. »

Le député PTB continue : « On est vraiment dans une logique de socialisation des pertes mais de privatisation des bénéfices. On doit sortir de cette logique qui ne fonctionne pas et adopter une véritable stratégie industrielle publique. »

Get Up Wallonia, contrairement à ses prédécesseurs, veut faire de l’écologie un point central mais, pour le PTB, le plan loupe la cible. Germain Mugemangango explique : « Le plan est dans une logique d’écologie punitive, ce sera aux Wallons et aux Wallonnes de payer la crise climatique. Mathias Dewatripont, le président du Conseil stratégique, a été très clair sur le sujet : Get Up Wallonia veut promouvoir les comportements désirables par subventions et punir l’absence de ces comportements par une taxe ou une redevance. Donc les grandes entreprises vont recevoir de l’argent public pour faire les efforts qu’elles devraient de toute manière faire et on va punir les citoyens avec une taxe kilométrique comme à Bruxelles. »

« Enfin, la santé n’est pas du tout assez présente dans ce plan de relance. Suite à la crise sanitaire, elle aurait pourtant dû prendre une place beaucoup plus importante. Lors des auditions de la commission des affaires générales du jeudi 29 avril, les experts qui ont élaboré les pistes du plan “Get Up Wallonia !” ont déclaré que la santé ne constituait pas un investissement. C’est une erreur, on sait qu’une médecine préventive de première ligne bien organisée permet des effets positifs sur l’économie à moyen et long terme », conclut Germain Mugemangango.

 

 

Suivez le PTB