Le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke refuse de répondre au Parlement aux questions sur la vaccination

Photo Solidaire, Stefaan Van Parys

Le ministre de la Santé publique, Frank Vandenbroucke (sp.a.), vient de refuser formellement de s’exprimer cet après-midi devant la Commission Santé de la Chambre, au sujet des lacunes dans la préparation logistique de la campagne de vaccination contre le Covid-19. L’ensemble des partis de la majorité de la Vivaldi a rejeté la demande du PTB de faire venir le ministre.

« Il est inacceptable que le ministre garde le silence et refuse de répondre aux questions, pourtant brûlantes, que nous avons à lui poser. Il n’est pas normal non plus que le ministre accepte de se faire inviter sur des plateaux de télévision pour exposer sa politique, mais refuse de rendre des comptes au Parlement », déclare Sofie Merckx, médecin généraliste et députée du PTB à la Chambre. Le PTB exige un débat sur la campagne de vaccination dans les plus brefs délais.

La députée du PTB rappelle à cet égard la promesse faite par le ministre Vandenbroucke en novembre : « Le ministre nous avait alors assuré que la logistique serait entièrement au point d’ici l’arrivée des vaccins contre le coronavirus. Il avait même été jusqu’à faire le pari d’une distribution et de vaccinations “rapides et sans faille”, ajoutant : “si ça ne marche pas, vous pouvez vous en prendre à moi.” C’est maintenant que l’on peut voir avec lui ce qu’il en est de sa promesse. Il n’est pas normal que le ministre veuille éviter le débat à ce sujet. »

Le PTB comptait dès lors interroger le ministre Vandenbroucke à ce sujet en Commission Santé cet après-midi. « Le ministre sera de toute façon présent cet après-midi pour répondre à différentes questions parlementaires, explique Sofie Merckx. Il a toutefois indiqué qu’à ce stade, il refusera de répondre aux questions sur la stratégie de vaccination. L’ensemble des partis de la majorité de la Vivaldi ont ensuite rejeté notre proposition d’ouvrir le débat sur cette question, pourtant au cœur de l’actualité. »

Notre pays souffre incontestablement d’un manque de préparation logistique pour cette campagne de vaccination contre le Covid-19. Hier, le professeur Hans-Willem Snoeck s’est, à juste titre, inquiété de la lenteur du déploiement de cette campagne. « La campagne de vaccination doit absolument réussir. Nous le savons depuis des mois.
Comment expliquer que la logistique ne soit pas encore au point aujourd’hui et que nous en soyons toujours au stade du projet pilote ? », demande Sofie Merckx. Elle continuera à exiger de la Commission que le ministre soit entendu au Parlement dès que possible.

Suivez le PTB