Le Fonds Blouses blanches mis en place à l'initiative du PTB permet de créer plus de 4 500 nouveaux emplois

Photo Solidaire.

Dans un récent rapport d'évaluation, le SPF Santé publique a conclu que plus de 4 500 emplois supplémentaires ont été créés dans le secteur des soins de santé en 2019 et 2020 grâce au Fonds Blouses blanches. « Une bonne nouvelle, réagit Sofie Merckx, médecin généraliste et députée PTB. La création de plus de 4 5000 emplois est le résultat d’une lutte menée pendant des mois par le personnel soignant. Ces nouveaux emplois sont une première étape, car la charge de travail sur le terrain reste très élevée. »

Le rapport du SPF Santé publique compile les chiffres relatifs au recrutement de nouveau personnel dans le secteur fédéral des soins de santé. Selon les chiffres de 151 hôpitaux, le Fonds Blouses blanches a permis la création d'un peu plus de 1 000 emplois à temps plein en 2019, et de près de 4 500 emplois à temps plein en 2020, indique le rapport. « Cela représente un investissement de quelque 247 millions d'euros pour des emplois supplémentaires en 2020, explique Sofie Merckx. Environ 12 millions d'euros ont été investis dans l'amélioration des conditions de travail, notamment dans des mesures de bien-être et de sécurité, dans le renforcement des équipes de nettoyage et la formation. »

Le Fonds Blouses blanches a été créé grâce au PTB en octobre 2019, lorsque le parti a soumis un amendement au budget du gouvernement de l'époque, qui était alors en affaires courantes. « Notre première proposition en juillet 2019 avait été rejetée, se souvient Peter Mertens, président du PTB et député fédéral. Les travailleurs et travailleuses du secteur ont coninué leur combat et la mobilisation sur le terrain. Nous avons soutenu cette lutte et l’avons relayée au parlement. Sous la pression, les partis traditionnels ont fini par changer d’avis, bien qu’ils aient au départ qualifié notre proposition de “populiste”. Nous sommes fiers d'être à l'origine de la création de ce fonds d'urgence pour les soins de santé, depuis l'opposition. »

Le PTB se réjouit de ce résultat, mais souligne également la persistance de besoins urgents sur le terrain. « Des années d'austérité ont épuisé le personnel, avertit Sofie Merckx. Le personnel soignant a un besoin urgent de repos après la troisième vague de coronavirus. Cependant, dans de nombreux hôpitaux, la course à la rentabilité engendre une pression énorme. Nous proposons de quadrupler le Fonds blouses blanches : une nouvelle tranche de 402 millions d'euros tous les deux ans jusqu'en 2026 est nécessaire pour répondre aux besoins sur le terrain. De cette façon, on a le temps de former les nouveaux candidats. »

Enfin, Sofie Merckx souligne aussi la nécessité de donner davantage voix au chapitre aux travailleurs et travailleuses dans les discussions portant sur l'utilisation des fonds. « Le personnel soignant sait mieux que quiconque ce dont les patients ont besoin. Une revalorisation de la profession signifie également qu'ils doivent être entendus dans les discussions portant sur l'utilisation des budgets et les priorités. »