Le bourgmestre PS de Huy veut interdire le 1er Mai : le PTB fera respecter le droit à l’action sociale

.

Le droit d’agir est un droit fondamental qui doit être respecté même en période de pandémie. Le gouvernement fédéral autorise les actions sociales sous des conditions strictes. Pourtant, à Huy, le bourgmestre voudrait en décider autrement. Il a en effet annoncé vouloir d’interdire le 1er Mai du PTB sur son territoire. La PTB a envoyé une mise en demeure ce mardi et prendra, si nécessaire, d’autres mesures politiques et juridiques pour faire valoir son droit d’agir.

 

« Dans un bref mail, le bourgmestre PS faisant fonction de Huy, Eric Dosogne, nous a écrit : “Je n’autoriserai aucune organisation de fêtes du 1er Mai sur le territoire communal.” Il a ajouté que nous n’obtiendrions pas d’autorisation pour notre action du 1er Mai sur la place verte à Huy », s’indigne Ruben Garcia Otero, conseiller communal PTB dans la cité hutoise.

Eric Dosogne a justifié l’interdiction par la situation sanitaire préoccupante à Huy. « Ces arguments ne sont pas fondés et cette volonté d’interdiction est purement antidémocratique », selon Ruben Garcia Otero. « La situation à Huy est plutôt bonne par rapport aux autres communes de la province. Parmi les dix communes les plus peuplées de la province de Liège, c’est à Huy que le nombre de cas est le plus faible et en plus, ce nombre continue à diminuer. De plus, la demande d’autorisation a été faite entièrement selon les règles et dans le cadre des restrictions dues au coronavirus actuellement applicables. La demande a reçu une évaluation verte et donc positive du “modèle de risque d’événement Covid”. Nous avons introduit une demande pour 50 personnes placées à un mètre et demi les unes des autres, avec port du masque pendant la courte allocution. Nous avons aussi expliqué que les organisateurs enregistreraient les coordonnées des participants pour le suivi de contacts si nécessaire. »

Cette volonté d’interdire le rassemblement du 1er Mai est d’autant plus incompréhensible qu’elle est défendue par un bourgmestre socialiste. « Même la droite nationaliste qui avait initialement décidé d’interdire un rassemblement du 1er Mai à Turnhout, a fait marche arrière. Comment le PS ose-t-il interdire le 1er Mai à Huy ? », demande Ruben Garcia Otero qui fait référence à la ville flamande de Turnhout où le bourgmestre N-VA, M. Van Miert, avait également essayé d’interdire le rassemblement du PTB pour le 1er Mai. Suite à un recours porté par le parti de gauche à la gouverneure d’Anvers, Cathy Berx, il a été rappelé à l’ordre et le rassemblement a finalement été autorisé. La gouverneure de la Province d’Anvers a en effet estimé que la situation sanitaire « n’était pas une raison suffisante pour appliquer des mesures plus strictes au niveau local ». C’est un précédent clair. « Le PS veut-il suivre la voie de la N-VA et profiter de la crise pour interdire l’action sociale ? C’est inacceptable. Il n’y a aucune raison qui justifie une approche plus stricte à Huy que dans le reste du pays », rappelle le conseiller PTB.

Cette interdiction est tellement absurde que le 5 février, le bourgmestre a autorisé un rassemblement de commerçants auquel il s’est joint et dont il a reçu une délégation en fin de rassemblement. « C’est évidemment une bonne chose d’avoir autorisé ce rassemblement de commerçants mais pourquoi ce droit serait-il refusé à l’ensemble du monde du travail, pour cette journée d’action du 1er Mai ? Au printemps, les héros du corona étaient applaudis, mais maintenant ils doivent se taire et se contenter de miettes. C’est précisément pour ces raisons, même en temps de crise, que nous devons faire entendre notre voix », rajoute Ruben Garcia Otero.


Pour garantir le droit démocratique au rassemblement et à l’action sociale, le PTB a donc introduit un recours aux différents niveaux : auprès du gouverneur de la Province de Liège, du ministre des Pouvoirs locaux et accessoirement bourgmestre empêché de Huy, Christophe Collignon (PS). Conclusion de Ruben Garcia Otero : « Ce rassemblement doit avoir lieu. Il n’y a aucune raison de ne pas l’autoriser. »

Suivez le PTB