Photo Solidaire, Han Soete.

Après la manifestation de 600 artistes devant le Parlement flamand, une grève à De Lijn, des scènes de théâtre envahies par un public solidaire et des actions à la VRT, 118 organisations de la société civile ont signé un appel à action. Le 5 décembre pourrait bien devenir l’événement fédérateur de la résistance à la politique d’austérité nationaliste de Jan Jambon.

Si le gouvernement Jambon pensait pouvoir mettre en œuvre ses plans d'austérité nationalistes de droite sans résistance, il s’est mis le doigt dans l’œil. Après la VRT, De Lijn et le secteur culturel, c’est le monde associatif et la société civile qui se mettent en mouvement. Sous le nom de « Vuurwerk » (feu d’artifice), un appel a été lancé, avec l’annonce d’une véritable semaine d'action. Il s'agit d'un groupe très diversifié d'organisations. De la CSC et la FGTB à 11.11.11, en passant par les scouts et guide.

« Si le gouvernement veut vraiment investir dans une Flandre chaleureuse, il devra retirer ses plans désastreux pour la société civile, les services publics et le secteur culturel », peut-on lire dans la lettre ouverte de Vuurwerk. Du lundi 2 au jeudi 5 décembre, un secteur différent de la société civile organisera des actions. Avec comme point culminant le jeudi 5 décembre après-midi, où tous les secteurs se réuniront pour une finale éclatante. « Là où le gouvernement flamand veut mettre fin à la société civile, nous mettons la lumière dans les ténèbres. Ça va exploser », annonce Vuurwerk.

Les services publics en action

Les services publics ne sont pas en reste. Les syndicats de la VRT ont déjà réagi contre les mesures d’austérité et la volonté de Jan Jambon d’imposer sont idéologie nationaliste.

Le 5 décembre, ils prévoient un grand défilé. Du caméraman au réalisateur de programmes, en passant par le personnel de nettoyage, le 5 décembre, les employés de la VRT se rassembleront dans la rue pour défendre un radiodiffuseur public indépendant, critique et de qualité. La marche est d’ailleurs soutenue par d'autres secteurs. La CGSP Enseignement et la CGSP Culture ont déjà annoncé qu'elles invitent leurs membres à participer. « Chaque secteur négocie actuellement avec son ministre. Mais on n'arrive à la table de négociation avec un rapport de force que lorsque nous luttons ensemble dans la solidarité : nous ne voulons pas d’austérité », déclare la CGSP Culture.

Le 5 décembre : un feu d’artifice de résistance

Il fera sans doute bien froid, mais ça va chauffer pour Jan Jambon. Le 28 novembre, le monde de la culture manifestera à nouveau à l'entrée du Parlement flamand. S'ensuivra une semaine d'actions. Avec comme point culminant le 5 décembre, où le rassemblement des différents secteurs montrera au gouvernement Jambon que nous ne nous laisserons pas monter les uns contre les autres. Si le gouvernement éteint les lumières, nous apporterons un peu de lumière dans l'obscurité. Si le gouvernement coupe le chauffage, on allume le feu. Le 5 décembre, nous préparons un feu d’artifice de résistance.

Prochains rendez-vous

  • 28 novembre : secteur de la culture-action Parlement flamand
  • 2-5 décembre : semaine d'action Vuurwerk.
  • 5 décembre : Manifestation de la VRT, rejointe par les autres secteur.

Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • fernand soupart
    a commenté 2019-11-23 16:18:05 +0100
    jetter moi se jambon dehors s et incappable ne pense a se bourre les poche d argent , ne pense qu a faire du mal s et un SS et la dessus mort au SS , s et comme tous s et colégue au parti se son des SS

Nous avons besoin de votre soutien