La Région wallonne doit arrêter la production non-essentielle dans les grandes entreprises où elle a des participations

.

Le gouvernement wallon PS-MR-Ecolo ne prend pas les mesures nécessaires pour protéger les travailleurs dont il est responsable contre le coronavirus, dénonce Germain Mugemangango, chef du groupe PTB au parlement wallon : « Le gouvernement doit se montrer exemplaire et doit faire arrêter la production non-essentielle dans les grandes entreprises où la Région a des participations. »

La Région wallonne détient des participations dans des grandes entreprises du secteur industriel via ses deux principaux bras financiers, la SOGEPA et la SRIW. On dénombre au moins 9 entreprises de plus de 100 travailleurs, pour un total de 7 159 travailleurs. Pour Germain Mugemangango, la Région doit prendre ses responsabilités et faire arrêter la production dans ces entreprises.

« Ce sont des grandes entreprises dans lesquelles des centaines de personnes travaillent et dans lesquelles il est probablement très compliqué de faire respecter les règles de sécurité sanitaire comme le “social distancing” de manière stricte, explique Germain Mugemangango. Dans la plupart de ces entreprises, on privilégie le télétravail, mais celui-ci est surtout possible pour les cadres et les employés, pas pour les ouvriers de production. Ces travailleurs prennent des risques et la Région wallonne devrait faire tout ce qui est en son pouvoir pour les protéger. »

En effet, le gouvernement wallon dispose d’administrateurs dans les conseils d’administration de ces entreprises. « Dans les entreprises où la Région wallonne possède au moins 20 % des parts, elle peut même convoquer une assemblée générale, poursuit le député de gauche. Des leviers existent donc bel et bien pour faire arrêter la production dans ces entreprises, mais le gouvernement wallon n'agit pas. Ce n'est pas acceptable. »

« Le gouvernement wallon, et en particulier son ministre de l’Économie, Willy Borsus (MR), doit protéger les milliers de travailleurs de ces boîtes en demandant la fermeture de ces entreprises et en permettant ainsi aux travailleurs de rester chez eux. C’est un acte indispensable pour éviter la propagation du coronavirus », défend Germain Mugemangango.

Et de conclure : « Nous traversons une crise sanitaire importante. Le gouvernement wallon doit montrer l’exemple : il doit donner une directive claire dans tous les CA où il a une capacité d’influence. L’Italie vient enfin de prendre la décision de stopper toutes les activités non-essentielles. Nous devons rapidement faire de même pour protéger les travailleurs et leur entourage. Les entreprises à participation publique doivent fermer leurs portes le temps de la crise, avec maintien à 100 % des rémunérations des travailleurs. »


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien