Photo Solidaire, Geertje Franssen.

« Nous avons réussi à imposer le débat sur l’augmentation des pensions, se réjouit Raoul Hedebouw porte-parole du PTB. Paul Magnette et les autres partis traditionnels sentent dans leur cou le souffle chaud du PTB et de la mobilisation qui monte sur le terrain. C’est pour cela qu’ils mettent maintenant sur la table une pension minimum à 1 500 euros net. Nous avons lancé la récolte de signatures pour une loi d’initiative citoyenne fin septembre et nous avons déjà récolté presque 90 000 signatures. Il faut faire augmenter encore la pression pour transformer les déclarations en réalité. Nous continuons à fond notre campagne sur le terrain. »

En lançant la proposition il y a deux ans, et grâce à la mobilisation, nous avons réussi à imposer le thème, d’abord dans le débat électoral, maintenant dans les négociations. La semaine dernière, Paul Magnette parlait ainsi « d’augmenter les pensions les plus basses de 370 000 personnes », mais la dernière note qui a fuité hier parle, elle, « d’instaurer progressivement une pension minimum de 1 500 euros net pour tout le monde d’ici 2024 ». « C’est positif de voir maintenant une proposition plus générale, explique Raoul Hedebouw, car, aujourd’hui, il y a 1,1 million d'anciens employés et indépendants qui ont une pension inférieure à 1 250 euros. Il faut une réponse urgente pour tous ces travailleurs. »

« Il faut cependant continuer, car il ne faut évidemment pas prendre des notes de travail ou des déclarations d’intention pour argent comptant, ajoute Raoul Hedebouw. Que veut d’ailleurs dire Paul Magnette en écrivant "progressivement" ? Est-ce que ce sera vraiment du net ou du brut, au final ? Après combien d’années de carrière aura-t-on droit à ce minimum ? Tout cela fait une grande différence ».

Le porte-parole du PTB ajoute que le service d’études du parti a calculé que les 50 entreprises championnes de l’évitement fiscal payaient en moyenne 1,7 % en Belgique. Or, si ces seules 50 entreprises avaient payé 7,5 % d’impôts (ce que le gouvernement avait promis), les caisses de l’État auraient perçu 2,8 milliards d’euros supplémentaires. Exactement le montant que coûterait l’instauration d’une pension minimum à 1500 euros net, comme le propose le PTB.

« Ces annonces faites par l’informateur Paul Magnette sont en fait la meilleure invitation à continuer la lutte, conclut Raoul Hedebouw. On ne lâche rien ! »


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • fernand soupart
    a commenté 2019-11-28 17:44:44 +0100
    faut rien lacher , et faut soutenir s et action , car attention car attention il a des politicien qui son des menteurs , et tienne pas parole parfois on le vois avec les panneaux photovoltaique il on pas tenu parole , donc faite attention , pour la pension a 1500e net moi je dirait s et meme pas assez car avoir tous se qui augmente encore 1er janvier ben si sa ncontinue comme ca ben 1500 e sa sera dépasser , et en plus laisser moi rire 1500e s et quoi s et rien pour moi faut 1800e net sa sa serait valable

Suivez le PTB