Inondations : la commission d’enquête confirme que Philippe Henry a menti. Le PTB veut l’entendre en commission vendredi prochain

.

Lors des séances de commissions d'enquête du jeudi 16 septembre et du vendredi 17 septembre, plusieurs climatologues dont M. Dehenauw, responsable du service prévision de l’Institut Royal de Météorologie, ont confirmé que l’ensemble des prévisions faites par l’IRM se sont révélées justes, alors que le ministre Philippe Henry a prétendu que le niveau d’averses était deux fois supérieur aux prévisions.

« Aujourd’hui, nous avons eu la confirmation que le ministre Philippe Henry a menti. L’ensemble des prévisions faites par l’IRM se sont avérées être justes, hormis à la  station de Jalhay, qui a relevé des précipitations légèrement supérieures », observe Julien Liradelfo, député PTB membre de la commission d'enquête.

Pour le député de gauche, ce mensonge prouve l’impréparation du ministre. « Afin de cacher son manque de réactivité pour délester les différents barrages ou prévenir plus rapidement les habitants des zones inondables, le ministre à préféré mentir à la population », ajoute Julien Liradelfo.

Pour député wallon, « le manque de réactivité du ministre Henry a eu des conséquences catastrophiques ».

« La commission d'enquête doit convoquer le ministre Henry pour qu'il vienne s’expliquer dès la semaine prochaine face à ce mensonge », conclut le député de gauche.