.

629 euros par mois : c'est ce que paient en moyenne les Wallons pour se loger en 2019, d'après l'étude récente de l'Observatoire des loyers. « Face à une augmentation continue, nous avons introduit une proposition de décret visant à encadrer les loyers », annonce Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB et chef de groupe au Parlement wallon. La mise en place d'une grille contraignante basée sur des critères objectifs permettra de rendre les logements plus accessibles aux familles wallonnes. »

« Pour un locataire moyen, la hausse des loyers en 2019 représente une facture de 156 euros par an, explique en outre John Beugnies, député wallon pour le PTB et auteur de la proposition. Cela monte plus vite que l'inflation. Et cela fait plusieurs années que c'est le cas. En 10 ans, les loyers ont augmenté de 28%. »

Alors que la crise sanitaire n'est pas finie et qu'elle entraîne une crise sociale sans précédent, les locataires wallons ont de plus en plus de mal à payer leur loyer. Pour la majorité d'entre eux, c'est pratiquement un tiers de leur revenu qui part dans leur logement, et même la moitié pour les plus précarisés.

« Pour mettre fin à cette hausse des loyers, il faut mettre en place une grille contraignante qui encadre et plafonne les loyers, explique John Beugnies. D'autres villes et pays ont déjà mis des systèmes similaires en place avec des résultats encourageants. C'est aussi une demande des associations de terrains comme le Rassemblement wallon pour le droit à l’habitat. »

Pour Germain Mugemangango, chef de groupe PTB, le problème est urgent : « Je vais demander à ce que notre proposition soit discutée mardi prochain en commission Logement. Nous espérons être soutenus par des partis de la majorité comme le PS et Ecolo qui avaient mis l'encadrement des loyers dans leur programmes respectifs. L’année dernière encore, le chef de groupe PS s’est dit favorable à ce type de système de régulation. »

Télécharger le dossier complet.

Suivez le PTB