.

En ce début de session d’examen, les problèmes et les craintes se multiplient pour les étudiants et la ministre Valérie Glatigny (MR) n’y répond pas. Le PTB a déposé une motion au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour remplacer les examens par des évaluations formatives afin de garantir l’acquisition des matières et éviter que les étudiants soient pénalisés par la crise. « La situation des étudiants est catastrophique. Les trop nombreuses voix qui se font entendre du terrain ne peuvent plus être ignorées. La ministre doit changer de cap », explique Anouk Vandevoorde, députée PTB.

« La qualité des cours a été inévitablement impactée par le passage des cours en ligne. L’accès à un cadre d’étude serein et à des outils propices à l’apprentissage est d’ailleurs très restreint et inégalitaire d’un étudiant à l’autre. Selon un sondage réalisé par la FEF, un étudiant sur 4 n’a pas d’endroit calme pour travailler », rappelle la députée.

« Les modalités d’examens annoncées sont en conséquence trop peu adaptées à cette situation exceptionnelle. Toujours selon la FEF, deux tiers des étudiants sont confrontés à une matière d’examen inchangée malgré la transformation radicale des modalités d’enseignement et, pire, 70% des étudiants estiment devoir faire face à une surcharge de travail par rapport à une fin d’année normale », ajoute Anouk Vandevoorde.

« La conséquence est terrible : trois quarts des étudiants pensent que leurs chances de réussite sont moindres que lors d’une année académique normale et un sur cinq a décroché de ses études », continue la députée PTB.

Dans ce cadre, les modalités d’évaluation doivent être adaptées, sans quoi le risque est grand de pénaliser de nombreux étudiants, et ce encore plus durement ceux qui sont déjà touchés par les inégalités de notre enseignement. « C’est la raison pour laquelle nous avons déposé une motion au Parlement. Les examens doivent être des évaluations formatives. C’est ce qui préconisait 123 chercheurs universitaires dans Le Soir le 17 avril », revendique Anouk Vandevoorde.

Une évaluation formative est une évaluation qui a pour fonction d’améliorer l’apprentissage en détectant les difficultés de l’apprenant afin de lui venir en aide à travers de la remédiation. « Une évaluation formative n’est donc pas une annulation pure et simple des examens, comme cela a été répété à de multiples reprises par la ministre Glatigny. Permettre que chaque étudiant obtienne minimum 10/20 évite que les étudiants soient pénalisés par la situation exceptionnelle de crise. Cela permet avant tout d’évaluer leurs apprentissages et d’organiser des remédiations cet été et le quadrimestre prochain afin de garantir l’acquisition des matières. De cette manière, nous évitons un échec massif des étudiants tout en assurant la qualité de l’enseignement en permettant à chaque étudiant de réellement assimiler la matière dans les meilleurs conditions possibles », conclut la députée PTB.


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Ayman Toubi
    a commenté 2020-06-01 17:44:21 +0200
    Monsieur Olivier bonjour
    Je suis un étudiant je vais pas vous raconter mes problèmes parce que ce serait du temps perdu avec vous J’ai créé un compte exprès pour vous, juste pour vous dire de fermer votre gueule s’il vous plaît.
    Cordialement
  • Olivier Frei
    a commenté 2020-05-14 09:44:15 +0200
    La formation universitaire vue par les marxistes.
    Je n’aimerais pas me faire soigner par un médecin made in PTB ou vivre dans une maisons construite par un architecte made in PTB, c’est selon.
    J’ai une autre idée, farfelue certes, mais qui marche : travailler pour réussir.

Suivez le PTB