Dépénalisation de l’IVG : le PTB demande que la proposition de loi soit votée ce jeudi en séance plénière

Photo Solidaire, Dieter Boone

Après des mois de manœuvres pour bloquer la loi, l’avis du Conseil d’État sur les amendements a été rendu vendredi dernier. Il valide définitivement l’allongement du délai pour une IVG de 12 à 18 semaines et la réduction de la période d’attente à 48h. Le PTB est donc prêt à voter la proposition de loi dépénalisant l’IVG et demande que la loi soit mise à l’ordre du jour de la séance plénière de ce jeudi.

Une concertation est prévue avec les autres partis qui soutiennent la loi ce mardi après-midi. « Les manœuvres pour retarder l’adoption de cette loi ont assez duré, il est temps de la voter », explique Sofie Merckx, médecin à Médecine pour le Peuple et députée fédérale PTB. 

Sofie Merckx précise : « La crise sanitaire a encore aggravé la situation de nombreuses femmes suite à la détérioration des conditions socio-économiques et un accès à la contraception plus difficile. Les tests de grossesse se sont hissés dans le top-10 des produits de grande consommation, aux côtés de la farine et du papier toilette, pendant le confinement. Nous craignons une augmentation du nombre de grossesses non désirées et des conséquences d’une prise en charge tardive. » Le PTB veut que cette loi soit votée pour qu’aucune femme n’ait plus à traverser la frontière afin de recourir à une IVG. Il y a urgence car, en plus, à cause de la crise sanitaire, les voyages ne sont pas faciles.

« Cette avancée majeure pour le droit des femmes est indispensable. Trop de femmes attendent cet allongement », conclut Sofie Merckx. Elle ajoute se tenir prête à mettre tout en œuvre pour faire voter la loi rapidement, avec le soutien de toutes les associations féministes et de défense de la santé des femmes. Pour le PTB, il est urgent de voter cette loi.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Suivez le PTB