Commission covid du Parlement wallon : Le PTB propose trois recommandations cruciales pour tirer un vrai bilan de la crise

Germain Mugemangango, député PTB au Parlement wallon. (Photo Belga)

Aujourd'hui, la commission spéciale Covid du Parlement wallon débat des recommandations auxquelles elle doit aboutir. Un texte est sur la table, qui reprend les recommandations proposées par la majorité PS-MR-Ecolo, ainsi que le cdH. Cependant, la majorité reste sourde aux propositions du PTB. « Nous déplorons que le texte n'aille pas jusqu'au bout des responsabilités dans la gestion de la crise », Germain Mugemangango, chef de file PTB.

Le parti de gauche formule trois recommandations cruciales pour tirer un vrai bilan de la crise. Elles portent sur le volet institutionnel avec la refédéralisation des soins de santé, sur la marchandisation des soins de santé et l’approche socio-économique de la crise.

Compte tenu de ce qui est sorti des auditions lors de la commission spéciale, la nécessité de fédéraliser les soins de santé apparaît clairement aux yeux du PTB. « La structure de notre pays a compliqué la gestion de la crise et a fait des victimes, souligne le député de gauche. Le scientifique Emmanuel André, le rédacteur en chef de la prestigieuse revue scientifique The Lancet, mais aussi Pedro Facon, le commissaire fédéral au coronavirus, font le même constat : la structure de ce pays pose problème. Les ONG Médecins Sans Frontières et Amnesty International ont aussi pointé le chaos institutionnel. Neuf ministres de la santé dans un si petit pays c’est inacceptable. Tous compétents, mais personne responsable. C’est pourquoi refédéraliser les soins de santé est une recommandation cruciale dans le cadre de cette commission. »

Le PTB veut également mettre un terme à la marchandisation des soins de santé, qui est à l’origine du manque de personnel, au détriment des résidents. « Les normes d'encadrement concernant le personnel doivent mieux prendre en compte les réalités de terrain et non pas obéir à une logique de réduction des coûts au bénéfice des actionnaires », explique Germain Mugemangango.

Le PTB estime enfin que le système d’aides aux indépendants a été mal conçu. « Les CPAS se sont dits choqués face au nombre d’indépendants faisant la file devant les services sociaux », commente le député wallon. Certains n’avaient pas encore reçu l’aide à laquelle ils avaient droit en juillet. ajoute-t-il. J’ai une pensée pour les jeunes indépendants. Il serait logique de les soutenir en leur permettant d’accéder aux mêmes droits que les autres. »

Enfin, pour le PTB, cette commission spéciale devait être une commission d’enquête sur les maisons de repos. « Le rapport d’Amnesty International paru il y a deux semaines montre à quel point les maisons de repos ont été abandonnées par le Gouvernement wallon », explique Germain Mugemangango. La commission spéciale n’a pas permis d’aller au fond des choses. C’est la raison pour laquelle nous restons favorables à la tenue d’une commission d’enquête uniquement sur les maisons de repos. C’est quand même là que le Covid a fait deux tiers des victimes. »

Lire les propositions de recommandations du PTB.

Suivez le PTB