Ces éoliennes sont à nous, et pourraient devenir un atout majeur pour une énergie renouvelable au service des gens

Photo Damien Robert

Les éoliennes que vous voyez fournissent de l’énergie pour 500 000 ménages. C’est plus ou moins l’équivalent d’un réacteur nucléaire. Ce parc d'éoliennes maritimes appartient à Elicio, une entreprise 100 % publique, entre les mains de l'intercommunale Enodia. Cette photo a été prise par Damien Robert, le représentant du PTB dans l’intercommunale Enodia, qui a visité le parc d’éoliennes.

Comme Elicio est la propriété d’Enodia, ces turbines appartiennent aux citoyens. Ce part d’éoliennes peut donc être un fabuleux levier pour des investissements écologiques et sociaux en matière d’énergie.

Il y a deux ans, dans le cadre du scandale de Nethys, cette société a failli être privatisée et rachetée pour 2 euros par Stéphane Moreau et sa bande… Heureusement, suite à la mobilisation des gens, cette privatisation a été évitée.

Malheureusement, le gouvernement wallon a ensuite recommandé de vendre les sociétés de Nethys, dont Elicio fait partie. Des multinationales veulent donc aujourd’hui mettre la main sur ce joyau qui nous appartient.

Elicio ne doit pas être privatisé mais renforcé comme acteur public. Aujourd’hui, nos factures sont impayables, une partie de l'énergie consommée est produite à l'étranger, l'énergie vient principalement de ressources polluantes et elle est dans les mains du privé. C'est un cocktail explosif qui fait mal au portefeuille et mal à la planète.

Elicio fait partie de la solution. La Belgique est devenue experte et un champion mondial en production d'énergie éolienne. Elicio est à la pointe dans cette technologie.

Nous voulons faire d’Elicio un acteur public majeur dans la production d’énergie renouvelable, permettant d’assurer la transition écologique, l'indépendance énergétique et de faire baisser la facture d’énergie des ménages.