.

S’inspirant d’initiatives étrangères, le PTB calcule depuis quelques années cette journée spéciale où les CEO des entreprises du BEL20 auront gagné autant qu’un salarié moyen en une année. Il s’agit cette année du 9 janvier, soit après six jours de travail. Cela en dit long sur les inégalités salariales dans notre pays. Le PTB veut que chaque entreprise rende public l’écart salarial existant en son sein, comme cela se fait aux Pays-Bas.

Les chiffres, tirés d’une étude de la Vlerick Business School sur les salaires des CEO en Belgique, montrent la choquante réalité des inégalités salariales en Belgique. Entre 2014 et 2018, l’écart entre les salaires des CEO des entreprises du BEL20 et ceux des travailleurs et travailleuses s’est creusé. Durant cette période, les salaires de ces CEO ont augmenté de 16 %, alors que ceux des travailleurs et travailleuses n’ont augmenté en que de 5,5 %.

« En ces temps de pauvreté infantile, de crise du logement et de gel des salaires, le débat sur les inégalités salariales croissantes sont plus que jamais d’actualité, réagit Peter Mertens, président du PTB et député fédéral. Alors que de nombreux travailleurs et travailleuses peinent à finir le mois, les CEO sabrent le champagne et se gavent de salaires, bonus et dividendes. Cette inégalité est devenue grotesque. Nous demandons au minimum que chaque entreprise rende publique l’écart salarial qui existe chez elle, comme cela se fait aux Pays-Bas. Au moins, comme cela, on peut mener le débat concrètement. »

« Bien sûr, il s’agit aussi d’un débat idéologique, poursuit Peter Mertens. Il s’agit de respect celles et ceux qui créent la richesse, qui travaillent tous les jours. Ils et elles reçoivent une part toujours plus petite du fruit de leur travail, alors qu’une part de plus en plus grande est engloutie par les top-managers et les actionnaires. Ce n’est plus tenable. Nous demandons qu’on mette fin à la politique de gel des salaires et que le salaire minimum soit augmenté à 14 euros de l’heure. »

Chiffres:

  • Salaire médian en Belgique : 43 709 euros (source Statbel)

  • Salaire médian des CEO du BEL20 : 1,875 million d’euros (source Vlerick Business School)


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Michel Regnier
    a commenté 2020-01-10 21:50:31 +0100
    Oui mais seulement, un CEO a un mérite presque intergalactique : il est d’une intelligence hors du commun – QI à quatre chiffres (enfin, après la virgule) -, il mouille son pourpoint pour son entreprise jusqu’à la noyade pour un salaire confinant à l’indigence, et puis il faut considérer à quel point son boulot est pénible… Réunions avec des gueux patibulaires dans des ateliers désaffectés ou des déchetteries à ciel ouvert, dîners d’affaires chez MacDo ou alors aux Restos du Cœur, voyages forcés en coucous privés d’avant la toute première guerre ou déplacements en tortillards tout rouillés, sinon vieille Trabant déglinguée avec chauffeur bien alcoolisé, séjours forcés dans des hôtels de passe délabrés et rien que des inconvénients mais surtout pas le moindre avantage enfin bref,  je trouve que vous manquez sévèrement d’empathie !!!

Nous avons besoin de votre soutien