Damien Robert entouré de membres et sympathisants du PTB, juste avant le CA d'Enodia du 8 octobre. (Photo Solidaire, Rafik Rassaa)

Comme représentant du PTB au conseil d’administration de l’intercommunale Enodia, voici ce que Damien Robert va défendre lors du CA de ce mardi 8 octobre au matin.

1. Enodia doit prendre toutes les mesures en partant du scénario que les ventes sont belles et bien caduques. Win, Elicio et Voo appartiennent donc toujours à Enodia, et donc aux communes et à la province de Liège.

2. Exiger de revenir sur le mandat de privatiser et défendre le maintien de l'outil dans les mains du public. Comme parti de gauche, le PTB ne peut pas accepter la vente de ces outils.

3. Comme déjà fait lors du premier conseil d'administration auquel Damien Robert a participé, demander le départ de Stéphane Moreau. Et même demander que Stéphane Moreau soit licencié pour faute grave avec effet immédiat et donc sans indemnités (il ne manquerait plus que ça).

4. Demander la transparence sur les contrats. Jusqu'ici, la majorité du CA d'Enodia a refusé à Damien Robert l'accès aux documents. C'est à la fois tout à fait illégal et inacceptable. Nous voulons connaître la vérité.

5. Demander que soient exclues de la composition du nouveau CA de Nethys toutes les personnes liées au grand capital liégeois ou représentant des intérêts privés, et demander que le nouveau conseil d'administration soit composé notamment de représentants des travailleurs et des usagers.

6. Enfin, demander qu'une assemblée générale extraordinaire d'Enodia soit convoquée afin de permettre aux communes de s'exprimer et de développer plus de démocratie autour de cet enjeu crucial.


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Marie jo Corthals
    a commenté 2019-10-08 16:44:54 +0200
    Pour que notre action auprès des conseils communaux soit réalisées, transparence,démocratie participative, argent aux peuples,punition pour les PARVENUS!!!

Nous avons besoin de votre soutien