Big Pharma dépense des millions en lobbying pour influencer les décisions : le PTB exige des mesures

.

Big Pharma ne regarde pas à la dépense lorsqu’il s’agit de bloquer la levée des brevets sur le vaccin contre le Covid-19. Le lobby pharmaceutique force la porte des décideurs européens et investit des millions pour influencer les décisions. Le PTB a découvert que l’industrie pharmaceutique faisait tourner sa machine de lobbying aussi dans notre pays.

« Le géant pharmaceutique Pfizer et l’organisation de lobbying Pharma.be sont inscrits dans le Registre des lobbies. Mais nous ne savons pas qui ils rencontrent, à quel sujet ni à quelle fréquence. Nous devons de toute urgence mettre un terme à ce lobbying en coulisses en faveur de Big Pharma », réagit Sofie Merckx, députée PTB. Le parti de gauche exige une transparence totale et dépose pour cela une proposition de loi.

Retrouvez notre dossier complet ici.

Big Pharma dépense 36 millions d’euros en lobbying au niveau européen. C’est ce qu’a découvert l’ONG Corporate Europe Observatory dans le registre européen de transparence. L’industrie pharmaceutique met manifestement tout en œuvre pour bloquer la proposition de lever les brevets sur le vaccin contre le Covid-19.

Ces révélations ont incité le PTB à examiner de près le lobby pharmaceutique dans notre pays. « Le registre des lobbies de la Chambre comprend aujourd’hui cinq noms de représentants de la société pharmaceutique Pfizer et du lobby des sociétés pharmaceutiques en Belgique Pharma.be. Deux protagonistes clés qui, ces dernières semaines, se sont fermement opposés à la levée des brevets sur le vaccin contre le Covid-19 », explique Sofie Merckx, députée PTB, qui tape sur la table depuis avril 2020 pour empêcher que le vaccin Covid soit breveté.  « Quiconque veut savoir qui ils rencontrent et à quelle fréquence n’auront pas de réponse. Ces informations ne sont tout simplement pas conservées », poursuit Sofie Merckx. « De la sorte, le registre du lobbying est une boîte vide et il n’est absolument pas question de transparence. »

Depuis le début de la pandémie, Marc Botenga, député européen du PTB, se bat pour plus de transparence au Parlement européen. « 290 lobbyistes et un budget de plus de 36 millions d’euros : on peut parler d’une véritable armée de lobbying. Nous devons d’urgence briser cette toute-puissance de Big Pharma. Ce n’est pas à eux d’écrire nos lois. Les demandes de l’initiative citoyenne européenne No Profit on Pandemic visant à retirer le vaccin contre le Covid des mains de Big Pharma sont plus que jamais d’actualité. »

Le PTB dépose une proposition de loi à la Chambre des représentants pour garantir une transparence totale des contacts de lobbying dans la politique. « Chaque contact de lobbying doit être indiqué en détail. Nous voulons savoir qui ils rencontrent, à quel sujet ils se réunissent et à quelle fréquence. En outre, nous voulons nous assurer qu’une liste de toutes les personnes qui ont influencé le processus législatif soit jointe à tous les textes législatifs. Si des lobbyistes ont rédigé des textes législatifs pour le gouvernement ou pour des membres du Parlement, cela doit être communiqué », conclut Sofie Merckx.

Suivez le PTB