Avec la « plus grande réforme de la facture d'énergie jamais vue », un ménage moyen n'économisera pas plus de 8,76 euros

.

La réforme de la facture d’énergie rapporte encore moins que la réduction de 30 euros promise par le gouvernement fédéral. Le service d'étude du PTB a calculé que cette réduction s’élèverait en réalité à à peine 8,76 euros. La réforme sera examinée par la commission de l'Énergie de la Chambre des représentants aujourd'hui.

Télécharger le dossier complet.

Le nouveau président du PTB, Raoul Hedebouw réagit : « Les ménages voient leurs provisions mensuelles doubler, voire tripler. Ils ont de plus en plus de mal à garder la tête hors de l'eau. Face à cela, le gouvernement ne propose qu’une réduction dérisoire de 8,76 euros. » Le parti de gauche a lancé un plan choc pour lutter contre la flambée des prix de l'énergie. Réduire la TVA et certaines taxes sur l'énergie permettrait à un ménage moyen d'économiser 454 euros par an.

Mardi 7 décembre, la Vivaldi présentera son projet de réforme de la facture d’énergie au Parlement fédéral. Le gouvernement met sur la table une « norme énergétique » via laquelle il entend transformer différents prélèvements fédéraux en un « droit d’accise spécial ». « Pour le Premier ministre De Croo, c'est la ‘‘plus grande réforme de la facture énergétique jamais réalisée’’, mais on voit maintenant que le gouvernement ne pourra même pas assurer la maigre réduction de 30 euros qu'il a promise, déplore Raoul Hedebouw. Notre service d'étude a analysé le projet de loi et calculé que, pour un ménage moyen, 68,92 euros de prélèvements fédéraux seront retirés de la facture, mais 60,16 euros seront ajoutés via la nouvelle accise spéciale. Au total, cela fera baisser la facture énergétique de 8,76 euros, et non 30, comme promis. C'est ce qu'on appelle un coup dans l'eau. »

En début de semaine, la CREG a publié un nouvel aperçu des prix de l'énergie. En novembre 2021, un ménage moyen paiera 434 euros de plus pour l'électricité et 1 696 euros de plus pour le gaz naturel par rapport au début de l’année. « L'énergie est devenue inabordable, c'est un fait, déclare Raoul Hedebouw. Cela fait des mois que nous demandons au gouvernement de prendre des mesures drastiques. Cela peut se faire en réduisant la TVA sur l'énergie à 6 % et en diminuant divers prélèvements pour ensuite les supprimer petit à petit de la facture d'énergie. » Au total, un ménage moyen pourrait économiser 454 euros par an grâce aux mesures proposées par le parti de gauche.

Plus de 280 000 personnes ont déjà signé en faveur de la proposition du PTB de réduire la TVA sur l'énergie à 6 % . « L'énergie n'est pas un produit de luxe, comme le caviar ou le champagne, mais un droit fondamental, conclut Raoul Hedebouw. Et ce droit fondamental n'est plus garanti aujourd'hui. C'est précisément la raison pour laquelle nous demandons une réponse ambitieuse de la part du gouvernement, et pas des micro-changements sur des virgules. La facture, ils peuvent l'envoyer à Electrabel. »