Photo Belga.

Ce 19 février, 9 personnes ont été abattues par un sympathisant d'extrême droite âgé de 43 ans qui estimait nécessaire « d'exterminer certains peuples dont l'expulsion d'Allemagne n'est plus possible ». Le président du PTB, Peter Mertens, a réagi : « Mes pensées vont aux victimes et à leurs proches. Le racisme est un délit. Le racisme mène au meurtre. »

Ce cas de violence raciste d'extrême droite est loin d'être le premier en Allemagne. Un fait d’autant plus inquiétant que le cordon sanitaire autour du parti d’extrême droite AfD a récemment failli voler en éclats.

Chez nous aussi, les violences à caractère raciste ne cessent de se multiplier. Pensons à l'incendie criminel dans le centre pour demandeurs d'asile de Bilzen, mais aussi à d'autres actes, moins médiatisés, comme des attaques contre des maisons où habitent des Roms, des coups et blessures infligés aux femmes portant le voile, la profanation de symboles juifs... Cette violence est alimentée par un discours raciste que le Vlaams Belang, notamment, tente de banaliser. Il est grand temps de condamner et sanctionner sérieusement le racisme ainsi que ceux qui sèment la peur et la haine et profitent de la xénophobie, voire y incitent systématiquement, tout en minimisant leur propre responsabilité.

Cela fait 19 ans que nous attendons un plan d'action national contre le racisme. Une conférence politique sera organisée sous peu afin d'en définir les bases. Le PTB demande qu’on accélère le processus, mais aussi que les moyens aujourd’hui disponibles pour réprimer le racisme soient mieux exploités. Un engagement plus ferme pour sanctionner et éliminer les trolls d'extrême droite et leurs réseaux en ligne permettrait de lutter plus vigoureusement contre les discours de haine sur Internet.

Certains politiciens devraient aussi condamner publiquement le racisme du Vlaams Belang et de mouvements tels que Schild en Vrienden, au lieu de les considérer comme un parti normal avec lequel il est envisageable de négocier. Le racisme mène à la violence, c'est indéniable. Allons-nous agir maintenant, ou allons-nous attendre qu'un sympathisant d'extrême droite vienne aussi semer la mort chez nous, pour ensuite nous demander « comment en est-on arrivé là » ?

Le 21 mars aura lieu à Bruxelles une manifestation contre le racisme. Le PTB sera présent, soyons-y nombreux et nombreuses.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Suivez le PTB