Le PTB plus proche de toi et toi plus proche du PTB. Renforce la vague sociale.!

Télécharge notre app

Divisons les salaires des politiciens wallons par deux pour lutter deux fois plus contre le sans-abrisme

Nous avons calculé que la division par deux des salaires des politiciens wallons (ministres et députés wallons) pourrait rapporter chaque année plus de 7 millions d’euros. Cela permettrait de plus que doubler le budget consacré à la lutte contre le sans-abrisme.

Lundi 13 mai 2024

Germain Mugemangango (chef de goupe PTB au parlement wallon).

La classe politique vit au-dessus de ses moyens : « Il y a une culture du fric et des privilèges dans la classe politique de notre pays. Et c’est particulièrement vrai en Wallonie. En attestent les récents scandales et dépenses somptuaires de la classe politique wallonne », estime Germain Mugemangango. Il ajoute : « Les politiciens wallons vivent clairement au-dessus de leurs moyens. Notre président d’assemblée dispose même d’une rémunération comparable au chef d’État français Emmanuel Macron. »

Quand on gagne 11 000 euros net par mois comme ministre ou 7 000 euros net par mois comme député, on est déconnecté de la réalité.

Germain Mugemangango

Chef de groupe du PTB au parlement wallon.

Les ministres et députés sont bien éloignés du salaire de l’ouvrier ou l’employé moyen à temps plein qui gagne entre 2 000 et 3 500 euros net par mois. Les politiciens de notre région pourraient changer leur fusil d’épaule et montrer l’exemple. Ce serait aussi un geste fort pour commencer à rétablir la confiance avec la population.

Une nécessité dans un contexte budgétaire difficile

Nous avons calculé que diviser par deux le salaire des politiciens ne mettrait pas la classe politique sur la paille. En divisant les rémunérations des politiciens par deux, ceux-ci toucheraient encore environ 3 500 euros net par mois et les ministres environ 5 000 euros net par mois. Plus tous leurs avantages. Ce qui sera encore largement au-dessus de la moyenne des salaires en Wallonie.

Diviser par deux les salaires des politiciens est aussi une nécessité dans un contexte budgétaire difficile. Actuellement, la Région wallonne consacre un peu plus de 5 millions d’euros pour la mise en place d’une "stratégie wallonne coordonnée de sortie du sans-abrisme". Les moyens sont clairement insuffisants quand on voit le niveau de sans-abrisme dans notre région. Nous proposons de doubler ce budget avec les économies réalisées sur la classe politique wallonne.