.

Le PTB lance une pétition pour l’abandon du projet de taxe kilométrique par le gouvernement bruxellois. « Il faut l’abandonner car c’est une mesure peu efficace mais qui va faire encore une fois payer la note aux travailleurs » déclare Raoul Hedebouw, porte-parole national du PTB.

Selon les calculs du parti de gauche, une telle taxe pourrait coûter de 150 à plus de 1 000 euros supplémentaires par an pour un usager quotidien. Elle toucherait durement non seulement les navetteurs flamands et wallons, mais aussi toute une série de bruxellois.

« Pour les plus riches, ce n'est pas un problème évidemment. Mais, pour tous les autres c'est un coup dur. Une taxe kilométrique punira celles et ceux qui n'ont pas d'autre choix que d'aller en voiture au boulot, par manque d'alternatives efficaces et abordables » déclare Raoul Hedebouw.

Le parti de gauche appelle aussi dans sa pétition les différents gouvernements à plutôt investir pour rendre les transports en commun plus efficaces et plus abordables. « Ça, ce serait vraiment écologique et social », conclut Raoul Hedebouw.