« Il y a vraiment eu une claque au niveau des partis traditionnels. Les gens ont exprimé un vote de colère. Partout dans le pays. A la base de cette colère, il y a des problèmes sociaux réels », explique le président du PTB, Peter Mertens, à RTL. « Il faut être à l'écoute. On ne peut pas continuer avec la politique d'austérité. »