« Le gouvernement fédéral doit soutenir la levée du brevet sur le vaccin devant l’Organisation mondiale du commerce »

Marc Botenga, député européen du PTB. (Photo GUE/NGL)

Le PTB demande à la Belgique et à l’Europe de soutenir aujourd’hui devant l’Organisation mondiale du commerce (OMC) une proposition visant à lever le brevet sur le vaccin contre le Covid-19. Le parti de gauche entend ainsi intensifier la production de vaccins et éviter autant que possible les retards de livraison. « Le flou qui règne par rapport aux livraisons de Johnson & Johnson confirme l’urgence d’agir sur les droits de propriété intellectuelle », a déclaré l’eurodéputé PTB Marc Botenga.

 

Après les retards de livraison accusés par Pfizer et AstraZeneca, c’est aujourd’hui Johnson & Johnson qui annonce de possibles retards dans la livraison de son vaccin. Une annonce qui intervient au moment même où une proposition est déposée à l’OMC en vue de lever les droits de propriété intellectuelle sur les vaccins contre le Covid-19. Le PTB soutient cette proposition.

Partager la technologie relève désormais du simple bon sens

« Selon Oxfam, à peine 43 % de la capacité de production de vaccins disponible est utilisée au niveau mondial. Les brevets limitent la production parce que seule une poignée d’entreprises détiennent des droits de monopole sur le vaccin. Partager la technologie relève désormais du simple bon sens », affirme Marc Botenga.

L’Inde et l’Afrique du Sud ont soumis une proposition de suspension des droits de propriété intellectuelle à l’OMC en octobre dernier. Elles veulent ainsi ouvrir la production de vaccins à autant de pays que possible. Plus d’une centaine de pays, dont les États membres de l’Union africaine, soutiennent entretemps cette proposition, tandis que les pays riches, en particulier l’Union européenne et les États-Unis, font de l’obstruction.

Marc Botenga : « La Belgique et l’Union européenne doivent cesser de bloquer cette proposition. Avec tous les variants qui apparaissent, nous savons que personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne sera pas protégé contre le Covid-19. En suspendant les droits de propriété exclusifs sur le vaccin, de nombreuses autres entreprises pourront le produire. Pour l’Europe, mais aussi pour le reste du monde. »

Le PTB rappelle que des milliards d’euros de fonds publics ont été injectés pour développer les vaccins. Selon le parti de gauche, si les droits de propriété intellectuelle sur le vaccin ne sont pas encore abolis, c’est uniquement à cause de la soif de profit des entreprises privées.

2,5 millions de personnes sont mortes du coronavirus dans le monde. Il est temps que la priorité aille à la santé plutôt qu’au profit

« Pfizer veut une marge bénéficiaire de 30 %. Mais même des entreprises qui ont assuré ne pas vouloir faire de profit sur le vaccin reconnaissent que cette promesse est temporaire, et refusent donc, elles aussi, de libérer leurs brevets, souligne l’eurodéputé PTB. 2,5 millions de personnes sont mortes du coronavirus dans le monde. Il est temps que la priorité aille à la santé plutôt qu’au profit. C’est le seul moyen d’accélérer la production dans le monde entier, au lieu de remplir les poches des grands actionnaires via les dividendes. »

Une initiative citoyenne européenne #NoProfitOnPandemic soutenue par une large coalition d’ONG et de syndicats, appelle également l’Union européenne à s’engager dans cette voie.



 

Suivez le PTB