« Vous parlez toujours de liberté. Mais ce n’est que pour la liberté d’exploiter. Pour que les salaires augmentent, il n’est plus question de liberté. Les travailleurs ont donc bien raison d’organiser une grève nationale le 13 février. » C’est ce qu’a envoyé Raoul Hedebouw à la tête des partis de droite ce 25 janvier au Parlement.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Gardons le contact