Germain Mugemangango. (Photo Belga)

Le PTB a révélé que les cabinets des ministres wallons avaient 53 voitures à dispositions pour une valeur d’achat total de 1,5 million d’euros. Pour le parti de la gauche authentique, ces voitures sont un privilège d'une autre époque, alors que tous les citoyens sont obligés de faire des sacrifices.

« Le budget voitures des cabinets est énorme : 1,5 million d’euros pour 53 voitures en tout, réagit Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon. On dit que tout le monde doit faire des efforts, mais ça n’a pas l’air d’être le cas. » 

Le député s'étonne aussi de la différence de prix entre ces voitures : « On dirait que les ministres choisissent ce qu'ils veulent comme voiture pour les membres de leur cabinet. En effet, on trouve une Peugeot à 11 000 euros à côté d'une Volvo S90 qui a coûté 70 000 euros dans le cabinet de la ministre wallonne de la Fonction publique Valérie De Bue (MR). On n’est pas loin de la Jaguar à 80 000 euros du ministre régional flamand Ben Weyts, qui a tellement fait parler d'elle, et à juste titre… Cette absence de limites est inacceptable. Des normes strictes en matière de prix sont indispensables. »

« Il y a quelques jours, le ministre-président Elio Di Rupo (PS) annonçait que tout le monde allait y perdre, dans cette crise. Pour nous, ce n'est pas aux travailleurs de payer. Par contre, on voit qu'il y a moyen d'aller chercher de l'argent du côté des privilèges dont bénéficient les ministres et leurs cabinets, conclut Germain Mugemangango. Si on peut comprendre la nécessité d'une voiture de fonction pour le ou la ministre, les membres de cabinet devraient, pour leurs déplacements, privilégier les transports en commun ou le remboursement des kilomètres parcourus, comme pour les députés. »


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • jean marie lenaerts
    a commenté 2020-07-03 20:53:28 +0200
    il n’est pas normal , que les ministres ont une voiture de fonction , CAR ils ne la paient pas …..––––NON il achète la voiture comme tout le monde et ils n’ont qu ‘a la déduire de leurs contribution , sauf le chauffeur qui est a leur disposition ok , car tout ces voitures , sa fait encore augmente la dette publique …???NON et qui paie cette dette publique ….le travailleurs donc avec leurs salaire de ministre et MEME les députés , ils savent se permettre une voiture , sauf le chauffeur qui lui k si il est payé ….
    Il serait interessant de savoir tout les avantages des ministres , wallon , bruxellois , flamand et le fédérale , combien ils ont d’avantages , j’ai deja pu constater ,que chez les ministres flamand CDNV et NV-A , ils sont toujours TRES TRES bien habillé ….. avec des vêtements tres chers , ont ils aussi une réduction fiscale ( c.a.d déductible , autant pour habillement ….??) et quel est le montant , sur l’habillement ….dans le passé j’avais cela aussi, puis sa ete supprime ……mais les ministres , députes ….c’est toujours valable ou pas actuellement , MERCI DE ME REPONDRE, si quelqu’un connait la réponse
  • Eric Moreels
    a commenté 2020-07-02 13:26:09 +0200
    Il est évident que nos ministres aiment le grand luxe pour leur(s) voiture(s) de fonction. Le citoyen doit faire des efforts pour faire des économies au niveau des ministères. En quelque sorte, le citoyen doit se priver de choses essentielles à son quotidien pour financer les voitures de nos ministres. Le prix des voitures devraient être plafonné au prix d’une voiture moyenne que le citoyen “lambda” peut s’offrir. Si un ministre veut s’offrir une voiture plus luxueuse, c’est à lui de financer la différence de prix qui existe entre le prix plafonné et le prix d’achat de la voiture souhaitée. Il faudrait aussi limiter le nombre de voiture par ministre et par cabinet ministériel. Un ministre n’a pas besoin de plusieurs voitures pour ses déplacements et les membres d’un cabinet ministériel n’ont pas besoin de plusieurs voitures dans leur quotidien professionnel. L’argent de la citoyenneté doit être investi à bon escient, dans des choses essentielles, dans des secteurs essentiels,… et non dans l’achat de voitures ministérielles de luxe, bâtiments luxueux,…

Nous avons besoin de votre soutien