75 ans de la Sécu : le PTB veut garantir son financement et demande l’abrogation de la loi de « définancement »

(Image unsplash.com)

À l’occasion des 75 ans de la sécurité sociale ce 28 décembre, le PTB lance un appel à la renforcer.

« La Sécu est une des plus belles conquêtes du monde du travail, déclare Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Elle a été gagnée grâce au combat des travailleurs et travailleuses du Nord, du Sud et du Centre du pays. C’est elle qui permet d’assurer nos pensions, nos soins de santé et les allocations de chômage. C’est un outil de protection des travailleurs contre l’arbitraire et l’injustice du capitalisme. Elle n’a que 75 ans, mais, aujourd’hui, le combat continue pour assurer son financement et étendre son développement. Le gouvernement Michel et ses prédécesseurs ont pris des mesures qui sapent ses bases et la menacent sérieusement. Nous lançons un appel pour la renforcer, et en commençant par l’abrogation de la loi de financement de 2017 qui est en réalité une loi de définancement. » Le PTB déposera une proposition de loi en ce sens au parlement dès la rentrée.

Le PTB dénonce les mesures prises par les gouvernements successifs qui ont sapé les bases de financement de la sécurité sociale par des baisses de cotisations sociales aux employeurs. Cela a été aggravé avec le tax shift du gouvernement Michel. Toutes ces réductions représentent au moins 13 milliards d’euros de manque à gagner par an, et on a encore vu dans une récente étude que cette politique a surtout menée à augmenter les profits des entreprises (chiffres de la Banque Nationale).

Sans compter que le gouvernement Michel a encore aggravé l’offensive en imposant une loi de financement en 2017. « C’est en réalité une pure loi de définancement, dénonce Raoul Hedebouw. Elle a fait baisser le financement public de la sécurité sociale de 3 milliard d’euros depuis 2016 et cela va s’aggraver encore d’ici 2021. »

Pour le PTB, il faut au contraire renforcer la sécurité sociale et lui permettre de répondre aux besoins du monde du travail. « Les dividendes ont explosé, il y a de l’argent en Belgique, explique le porte-parole du PTB. Voilà pourquoi nous exigeons l’abrogation de cette loi de financement et le retour à une dotation publique qui garantisse une bonne protection sociale pour tous les travailleurs, et notamment une pension minimum à 1 500 euros net. »

Le parti de gauche appelle aussi dans ce cadre à soutenir largement la mobilisation nationale du 28 janvier pour la défense de la sécurité sociale initiée par la FGTB. « C’est par la lutte et le rapport de force construit avec l’ensemble du monde du travail en Belgique que nous avons conquis la sécurité sociale, c’est aussi tous ensemble, par la mobilisation, que nous devons mener le combat aujourd’hui pour la défendre et la renforcer », conclut Raoul Hedebouw.

Lire aussi :


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Nous avons besoin de votre soutien