Photo : Solidaire

Un grand nombre de syndicalistes sont présents sur les listes du PTB pour les élections du 26 mai. Ils sont 218, pour être précis. Ils proviennent des trois organisations syndicales – CSC, FGTB et CGSLB – et travaillent tant dans le secteur privé que public. Ces syndicalistes de Wallonie, de Flandre et de Bruxelles ont décidé de soutenir le PTB parce que c'est le parti qui fait résonner la lutte sociale des travailleurs au Parlement.

« C'était un choix délibéré d'avoir autant de syndicalistes sur nos listes, explique Raoul Hedebouw, le porte-parole national du PTB. Ils ont les deux pieds dans la réalité, ils connaissent parfaitement les difficultés des gens et sont le moteur du mouvement social. Tant d'engagement est une richesse pour la société. Nous sommes très heureux de les accueillir sur nos listes. »

Certains noms sont particulièrement connus dans les milieux syndicaux, comme entre autres Maria Vindevoghel, célèbre par sa lutte à la Sabena, Francis Dagrin, FGTB-MWB syndicaliste chez Audi, Isabelle De Bois, déléguée CSC-Transcom, accompagnatrice de train, Julie Vincke, déléguée FGTB-CG dans le secteur des titres-services ou Karim Ben Aïssa, de la CGSP-ALR à la commune de Molenbeek.

Raoul Hedebouw : « Les syndicalistes sont élus par leurs collègues pour représenter les travailleurs. Nous voulons également leur donner une voix dans les Parlements. Plusieurs d'entre eux occupent une place où ils sont éligibles. Comme Maria Vindevoghel, syndicaliste CSC et célèbre pour avoir été à la tête de la lutte à l'ancienne Sabena, qui est tête de liste pour la Chambre à Bruxelles. À Liège, Gaby Colebunders peut viser un siège au Parlement fédéral. »

Patricia Van Walle, déléguée CNE chez AXA (secteur Finances), explique pourquoi elle soutient le PTB : « C'est le seul parti qui a toujours défendu nos pensions. Sans le PTB et la mobilisation d'autant de syndicalistes, nous subirions aujourd'hui un système de pension à points, cette fameuse pension-tombola que le gouvernement a voulu nous imposer. Le PTB est conséquent dans la défense de nos pensions. Ce n'est pas comme les autres partis qui, quelques semaines avant les élections, affirment défendre nos pensions et, quelques semaines après les élections, font tout le contraire. »

Gaby Jaenen, vice-présidente de la centrale générale de la FGTB Limbourg, explique également ce qui l'a motivée à soutenir le PTB : « Je suis convaincue que c'est parce que beaucoup de gens ont perdu toute confiance dans la politique qu'ils font un geste antipolitique en votant à droite. Maintenant, ils peuvent trouver une alternative de gauche au PTB. Plusieurs de nos militants syndicaux font ce choix. Le PTB apporte du dynamisme et de la force et j'y puise moi-même de l'énergie. Le PTB est une véritable locomotive à gauche, et c'est pour cela que je soutiens ce parti. »

Vous trouverez ici la liste complète des syndicalistes présents sur les listes du PTB.


Montrer 3 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Francis Dewez
    a suivi cette page 2019-05-14 18:44:45 +0200
  • Stéphane Pépin
    a suivi cette page 2019-05-04 12:04:10 +0200
  • fernand soupart
    a commenté 2019-05-01 10:50:31 +0200
    oui s et beau de se battre pour les pensions les syndicaliste que se soit fgtb csc ou autre , mais faut réfléchir un peut avant faite un retour sur vos grand parent ou arriere grand parent , il se son batu pour nos droit et autre , et voila que tous fous le camp a la dériver , pourquoi cela je vais vous dire il a plus de valeur il a plus d entende , il a plus de communication tous cela a cause de quoi l europe nous divise il veule faire un monde a leur image , si les vieux revenait vous auriez une fameuse claque les syndicats car pour moi vous ete des couille mol vous saver pas defendre les valeurs résultat ben on le vois le pays par a la dérive et a la ruine

Gardons le contact