13 élus du PTB siégeront à la Fédération Wallonie-Bruxelles : « Nous venons du monde du travail et nous y resterons »

.

Une semaine après leur entrée au Parlement de Wallonie ou au parlement bruxellois, 13 élu.e.s du PTB prêtent serment ce mardi 18 juin au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Tout comme aux Régions, ils ambitionnent d’ouvrir grand les portes et les fenêtres du Parlement pour qu'y résonnent les priorités des gens.

Les dix députés wallons seront rejoint par trois élu.e.s issu.e.s du Parlement régional bruxellois pour former le groupe PTB à la FWB.

Jean-Pierre Kerckhofs, fondateur de l’Appel pour une école démocratique (Aped) et jusqu'il y a peu président de la CSC Enseignement Bruxelles, mettra un point d’honneur à se battre pour le refinancement de l’enseignement. Il s’agit d’une condition indispensable pour le rendre réellement accessible à tous, de la maternelle à l’enseignement supérieur ainsi que pour en faire un enseignement de qualité et de la réussite pour tous, plutôt qu’un instrument d’inégalité et de sélection au service de l’économie. Institutrice, Elisa Groppi l’épaulera grâce à sa connaissance du terrain dans l’enseignement primaire. Luc Vancauwenberge, fonctionnaire au ministère des finances, apportera à l’équipe sa longue expérience de délégué syndical.

Le groupe sera emmené par Alice Bernard, qui a travaillé pendant plus de 20 ans comme formatrice en éducation permanente et a participé à toutes les mobilisations syndicales pour réclamer de la Fédération Wallonie Bruxelles des choix budgétaires garantissant à chacun.e le droit à l’épanouissement culturel et social, le droit à pouvoir devenir des citoyens responsables, actifs, critiques et solidaires. L’art et la culture doivent être populaires, diversifiés et dynamiques plutôt que de dépendre du sponsoring privé.

Les autres membres du groupes sont donc les députés wallons du PTB : Julien Liradelfo, mécanicien, Antoine Hermant, ex-cheminot aujourd’hui enseignant, John Beugnies, employé, Samuel Nemes, enseignant, Anouk Vandevoorde, institutrice, Jori Dupont, employé, Amandine Pavet, graphiste, Laure Lekane, assistante sociale, et Germain Mugemangango, porte-parole francophone du PTB.

Comme dans les autres parlements, les élu.e.s du PTB, rebelles au grand cœur, s’engagent à servir et pas se servir. « Nous commençons par nous mêmes. Nous venons du monde du travail et nous y resterons. Nous continuerons à vivre avec le même revenu qu’avant notre élection. »


Montrer 1 réaction

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • fernand soupart
    a commenté 2019-06-19 22:22:59 +0200
    oui pour 5 ans , et aprés hop dehors car il seront pas réelus suite a ce le ptb a pas voulu rentre dans le gouvernement et a pas voulus négosier et lacher un peut de leeste , donc retour a zero , attention je me trompe peut etre j espére que oui , mais vus se qui se passe je crois que on vas finir le pays couper en deux , car si on retourne au urnes sa sera la catastrophe pour tous

Nous avons besoin de votre soutien