Factcheck : la pension minimum de 1 500 euros annoncée par la Vivaldi revient en réalité à... 1 225 euros

Kim De Witte, spécialiste des pensions du PTB.

Les partis de la coalition Vivaldi affirment qu'ils porteront la pension minimum à 1 500 euros. Kim De Witte, spécialiste des pensions du PTB, a analysé leurs plans. Son constat : en réalité, cette promesse est un leurre.

ManiFiesta 2017 : le président du PTB, Peter Mertens, lance la revendication pour une pension minimum de 1 500 euros nets. À ce moment-là, aucun autre parti ne la soutient. Surtout pas le Vlaams Belang, qui affirme aujourd’hui « s’y atteler depuis 10 ans ». C'est un « non » dans toutes les langues. Tous les partis trouvent la proposition irréaliste, impayable et impossible à mettre en œuvre. Voilà qu’aujourd’hui ils font tous volte-face,

En effet, la pension minimum à 1 500 euros a dominé la campagne électorale de 2019. Les pensions belges sont parmi les plus basses d'Europe. Des gens qui ont travaillé toute leur vie ne devraient pas passer leurs vieux jours dans la pauvreté. Tous les partis semblent soudain être tombés d'accord sur ce point. Le Centrum voor budgetadvies (« Centre de conseil et de recherche budgétaires ») a calculé qu'une personne âgée a besoin de 1 500 euros nets par mois pour vivre dignement.

Gare aux effets d’annonce

Les partis de la coalition Vivaldi affirment à présent qu'ils vont tenir cette promesse électorale. Mais peut-on vraiment se fier à ce revirement inattendu ? Deux points sont particulièrement importants. Tout d’abord, cette pension minimum ne serait introduite qu'en 2024 et, de plus, au bout de 45 ans de travail.

Une pension de 1 500 euros en 2024 vaudra bien sûr beaucoup moins que 1 500 euros aujourd'hui. L'inflation rend tout plus cher, surtout en temps de crise et d’augmentation de création monétaire. Avec un taux d'inflation de 2 % par an – ce qui n'est certainement pas exagéré vu la conjoncture actuelle – 1 500 euros en 2024 équivaudraient à 1 375 euros aujourd'hui. La pension minimale fixée par la coalition Vivaldi s'élève donc à 1 375 euros par mois.

En outre, vous ne recevrez ce montant que si vous avez travaillé 45 ans, ce qui correspond à une très longue carrière. Rares sont les personnes qui y arrivent. Toute personne ayant travaillé pendant 40 ans recevra 40/45ème de la pension minimale prévue dans le cadre de la proposition Vivaldi. Les 1 375 euros se réduisent alors encore à 1 225 euros par mois, ce qui n'est pas beaucoup plus qu'aujourd'hui. Toute personne ayant travaillé pendant 40 ans aujourd'hui perçoit une pension minimum de 1 150 euros par mois. Avec les plans de la Vivaldi, cela fera à peine 75 euros de plus.

Par ailleurs, certains parlent d'un montant de 1500€ brut et pas net, et que le financement de la mesure n'est pas du tout assuré vu que les partis de la Vivaldi refusent de toucher aux grandes fortunes. Les travailleurs et les organisations syndicales ont raison d'être méfiante par rapport aux effets d'annonce.

En net, et maintenant

Le PTB veut une pension minimum de 1 500 euros nets par mois, en pouvoir d'achat réel et au bout de 40 ans de travail. Toute personne qui a travaillé toute sa vie a droit à une pension décente. Une pension minimum de ce montant est parfaitement finançable si les plus grosses fortunes versent une petite contribution via une taxe sur les millionnaires.


Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Annie Jacquin
    a commenté 2020-09-28 17:30:06 +0200
    Je suis outrée, déjà travaillé 44 ans et je n’ai même pas 1400 euros net, tous des beaux parleurs, je trouve ça dégueulasse, allez voter pour tous ces mafieux, quelle chance je ne vote pas, à vomir, qu’est ce que c’est 1500 euros de nos jours,
  • Eric Moreels
    a commenté 2020-09-26 13:34:58 +0200
    Il ne fallait pas s’attendre à une pension supérieure comme avancé dans les promesses électorales. Les partis ont avancé la pension de 1500 € / mois sans préciser le net ou le brut. En agissant de la sorte, les partis font mine de respecter leur promesse électorale en jetant de la “poudre miracle” aux yeux du citoyen. Dans la réalité, il en est tout autre. La coalition VIVALDI a validé une pension à 1500 € brut / mois ce qui revient à une très faible augmentation de la pension actuelle. A nouveau, l’électeur a été trompé par les partis politiques qui malheureusement se retrouvent au pouvoir dans le gouvernement qui verra prochainement le jour. La tromperie, le mensonge et la magouille sont une coutume du pouvoir politique belge.

Suivez le PTB