Sander Vandecapelle

 
 

À l'issue d'une grève de six jours, les travailleurs d'Aviapartner et leurs syndicats ont gagné leur combat. À l'instar de ceux de Ryanair un peu plus tôt, ils ont montré qu'il était possible de remporter des victoires. L’accord obtenu assurera davantage d'emplois stables, un meilleur matériel et une meilleure sécurité de travail.

Les bagagistes, les manutentionnaires et le personnel d’enregistrement d'Aviapartner en ont assez. Après le personnel de Ryanair, eux aussi se sont mis en grève. Pour O'Leary et ses homologues, les compagnies d'aviation rapportent peut-être des millions, mais pour les travailleurs, les conditions de travail ne font que régresser. Une vraie bombe à retardement...