Impérialisme

Ce 1er novembre, l’Assemblée générale des Nations Unies s'est prononcé pour la 23e fois en faveur de la levée du blocus américain imposé à Cuba. Les États européens ont voté également en faveur de la levée, mais sans s’opposer le moins du monde aux États-Unis. Vous avez dit hypocrisie ?

Peu avant la libération de la jeune combattante de la résistance, Ahed Tamimi (17 ans), Red Fox et Comac, les mouvements de jeunesse du PTB, étaient en voyage de solidarité en Palestine. Ils ont rencontré son père, Bassem Tamimi, dans le village de Nabi Saleh.

Il y a quelques jours, une équipe de CNN a sorti une vidéo terrifiante. Des migrants étaient vendus comme esclave pour une somme allant de 300 à 500 dollars dans une ville à proximité de Tripoli, la capitale Libyenne. Les images ont choqué de nombreuses personnes qui voient réapparaître le fantôme de l’esclavage qui a si longtemps détruit les populations africaines.

L’Assemblée générale des Nations Unies a voté la levée du blocus des États-Unis contre Cuba. Selon plusieurs organisations, réunies dans la Coordination pour la levée du blocus contre Cuba, « le seul pays qui se retrouve isolé sont les États-Unis eux-mêmes, et non Cuba ».

Le 2 novembre 1917, Arthur Balfour, ministre britannique des Affaires étrangères, adressait une lettre à la Fédération sioniste dans laquelle il accordait le soutien de son gouvernement à la création d’un foyer national juif en Palestine. Cette lettre est à l’origine de la colonisation de la Palestine, qui se poursuit aujourd’hui.

Début août, Donald Trump a menacé d’intervenir militairement au Venezuela. Serait-il réellement préoccupé par la pénurie des produits de base ? Veut-il mettre fin aux manifestations violentes qui enveniment le quotidien de la population ? Ou alors réagit-il de manière agressive parce qu’il convoite les premières réserves mondiales de pétrole de ce pays d’Amérique du Sud ? Analyse.

Vendredi 16 juin, le président américain Trump a prononcé un discours à Miami dans lequel il a révélé sa nouvelle politique envers Cuba. Ses propos agressifs et le fait qu’il va de nouveau renforcer certaines mesures contre Cuba rencontrent beaucoup d’incompréhension et de protestations.

Le 20 juillet, le Parlement belge a voté une résolution sur la situation dans la République démocratique du Congo (RDC). Le texte appelle à geler l’aide direct au Congo si Kinshasa n’organise pas d’élections présidentielles avant fin novembre. Va-t-on vers une nouvelle crise dans les relations entre les deux pays ?