Union européenne

L’Europe arrogante du grand capital nourrit le nationalisme ; et l’establishment européen n’a que mépris pour la « populace ». Si, aujourd’hui, nous ne changeons pas les fondements de l’Europe, nous laisserons ce continent aux mains des nationalistes. C’est d’une tout autre Europe que nous avons besoin, une Europe œuvrant pour les 99 % et non pour le 1 %. Opinion de Peter Mertens, Président du PTB sur le Vif.be.

Depuis plusieurs années, les institutions européennes les pays européens à détricoter leurs législations sur le travail. Dans certains pays, des pas importants ont déjà été franchis. En Belgique et en France, l'offensive est en cours, et se heurte à une importante résistance, contre la Loi Peeters ici et la loi El Khomri chez nos voisins. Voici comment la Commission européenne manœuvre pour imposer ces réformes.

This arrogant Europe of the big money is feeding nationalism. The European establishment has nothing but contempt for the mob. If we do not change the foundations of Europe today, we will leave this continent to bleached and narrow-minded nationalists. We need a completely different Europe, starting from the 99 percent rather than from the 1 percent.

Le parlementaire du PTB, Raoul Hedebouw, est intervenu au Parlement le jour du référendum sur le Brexit.

Out, Brexit : une majorité des Britanniques s’est exprimée pour quitter l’Union européenne. «  L’Europe de la concurrence et de l’inégalité – la peste – nourrit le nationalisme et la division – le choléra », écrivait en 2011 Peter Mertens, le président du PTB, dans son livre « Comment osent-ils ? ». Aujourd’hui, dans une première réaction, il souligne : « Nous ne devons pas nous voiler la face. Une autre Europe est nécessaire : avec plus de démocratie, plus de transparence, et plus de solidarité, afin de rendre possible un changement radical au plan social et écologique. »

A majority of the Britsh people have opted out of the European Union. “This Europe of competition and inequality (the plague) foments nationalism and division (cholera). This is what I already wrote in 2011 in my book 'How dare they?', says PTB chairman Peter Mertens in a first reaction to the Brexit. “We shouldn't deny the facts. Another Europe is needed: with more democracy, more transparency, more solidarity, in order to facilitate a radical social and ecological change.”

Al final fue el Brexit: la mayoría de los británicos se decantó por abandonar la Unión Europea.

Raus, Brexit: Eine Mehrheit der Briten hat sich dafür ausgesprochen die Europäische Union zu verlassen.

A l’occasion de la Journée mondiale des réfugiés de ce 20 juin, le réseau Amitié sans frontières appelle le gouvernement belge à changer de politique : « Au lieu de tout faire pour “décourager” les réfugiés de venir chercher l’asile ici, la Belgique devrait prendre sa part. »

Greenpeace Pays-Bas vient de publier 248 pages de documents confidentiels qui servent de base au 13e round de négociations du traité de libre-échange entre les États-Unis et l’Union européenne (TTIP). Selon le PTB, les documents contredisent les promesses formelles qu’a formulées la commissaire européenne Cecilia Malmström devant le Parlement belge. Le PTB demande donc l’arrêt des négociations et une nouvelle audition de Malmström par la Chambre.

Pages