Nous ne voulons pas de taxe kilométrique à Bruxelles. Une telle taxe pourrait coûter de 150 à plus de 1 000 euros supplémentaires par an pour un usager quotidien. Elle toucherait durement non seulement les navetteurs flamands et wallons, mais aussi les bruxellois. Pour les plus riches, ce n'est pas un problème. Mais, pour tous les autres c'est un coup dur. Une taxe kilométrique punira celles et ceux qui n'ont pas d'autre choix que d'aller en voiture au boulot, par manque d'alternatives efficaces et abordables.

Au lieu d’imposer de nouvelles taxes vertes, les gouvernements doivent investir dans des bons transports en commun, efficaces et abordables. Ça, ce serait vraiment écologique et social.

Déjà 13.681 signatures. Ensemble, visons les 25.000!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Suivez le PTB