Pas de paroles, mais des actes

Une société dans laquelle nous prenons soin les uns des autres : voilà la société que veut le PTB. Et nous la construisons au quotidien. Pas avec des mots, mais avec des actes. Avec des gestes concrets et en luttant pour que la santé passe avant le profit.


Médecine pour le Peuple

Le matin, elle s'occupe de ses patients. L'après-midi, elle dit ses quatre vérités à Maggie De Block au Parlement. Voilà le quotidien de Sofie Merckx, députée PTB mais aussi médecin à Médecine pour le Peuple. Médecine pour le Peuple, une initiative du PTB, c'est 250 professionnels de la santé qui dispensent des soins de santé gratuits à plus de 25 000 patients dans 11 maisons médicales réparties dans tout le pays. Ils s'investissent pour répondre aux besoins quotidiens des gens et luttent pour un changement social fondamental pour le droit à la santé pour tous et toutes.

Aujourd'hui, Médecine pour le Peuple est en première ligne dans la lutte contre le coronavirus. Dès le début de la crise, les maisons médicales ont appelé leurs patients pour les informer, les écouter, organiser de l’aide pour faire les courses ou accéder aux soins… Alors que le gouvernement se montrait incapable d’agir, les équipes de Médecine pour le Peuple ont été parmi les premières à effectuer des tests dans les maison de repos. Pendant que les neuf ministres de la Santé se marchaient sur les pieds, elles ont commandé elles-mêmes des masques et sont allés les apporter dans des centres de santé locaux. Et, bien avant que cela ne soit recommandé, elles ont organisé des ateliers pour coudre des masques avec des centaines de bénévoles.


Ensemble dans le combat

En juillet 2019, bien avant la crise du corona, le PTB a proposé au Parlement un fonds d’urgence pour les blouses blanches. « Irréaliste », « populiste », « extrémiste » : on a tout entendu comme réaction de la part des partis de droite. La proposition a d’abord été rejetée. Mais il en faut plus pour nous arrêter. Le personnel soignant a manifesté chaque mardi et a mis la pression. Nous les avons soutenus et sommes revenus à la charge en octobre 2019. Et là, l’impossible est devenu possible : le fonds « Blouses blanches » a été approuvé. 400 millions d’euros ont été libérés, ce qui a permis de pouvoir engager un peu plus de personnel. Aujourd'hui, les héros des soins de santé et leurs syndicats ont obtenu un budget supplémentaire, et nous continuons à lutter pour engager plus de personnel, diminuer la pression au travail et augmenter les salaires de TOUS le personnel des soins de santé. Parce que la société doit prendre soin de ceux qui prennent soin de nous.


Nos principes en pratique

« Les responsables politiques ont une fonction d'exemple. Beaucoup de gens perdent actuellement une partie de leurs revenus. Il est tout à fait normal que les revenus les plus élevés contribuent. » C’est ce qu’explique Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. Et comme la meilleure manière d’expliquer, c’est de faire, les 39 députés du PTB dans tout le pays ont versé la moitié de leur salaire du mois d’avril à la lutte contre le coronavirus. C’est ainsi un total de 140 000 euros que des organisations comme la Croix-Rouge et Médecins Sans Frontières ont pu utiliser à bon escient.


On prend soin les uns des autres

Swa est pensionné, sa femme est décédée il y a deux ans et ses enfants habitent loin. En pleine crise du corona, il était important que les personnes plus âgées ne sortent pas de chez elles. Pendant le confinement, des bénévoles du PTB sont donc allés faire les courses pour Swa et d’autres personnes.

Prendre soin des autres, c'est ce que font tous les jours les membres du PTB. En cousant des masques, en jouant de la musique devant les maisons de repos. En aidant les enfants dans leur travail scolaire, en faisant des tartes et des cookies pour les soignants, en apportant des masques aux pompiers… mais aussi en allant à la rencontre des soignants, après les avoir applaudis au balcon, en les soutenant dans leur combat et en les informant en distribuant nos dépliants aux portes des hôpitaux. Être actif, solidaire, c'est l’ADN du PTB. Rejoignez-nous, devenez membre. La solidarité aussi est contagieuse.

Nous avons besoin de votre soutien