Le dernier grand entretien : Dirk Van Duppen, figure de proue de Médecine pour le Peuple

Gravement malade, Dirk Van Duppen, figure de proue de Médecine pour le Peuple durant des années, a accordé une interview profonde, humaine et touchante au magazine Humo. Nous la reproduisons ici en intégralité.

[Action] Fonds d'urgence pour les blouses blanches : le gouvernement doit respecter la décision !

67 millions d’euros ont été dégagés pour un fonds d’urgence pour les soins de santé jeudi dernier au Parlement sur notre proposition. Cette décision est une victoire obtenue grâce à la mobilisation des blouses blanches. Mais les partis de droite appellent déjà à la torpiller. Le PTB organise une action pour maintenir la pression : la décision prise par le Parlement doit être respectée.

[Vidéo] Victoire pour les blouses blanches ! 67 millions dégagés en urgence sur proposition du PTB

Belle victoire pour la mobilisation des blouses blanches ! Sur proposition du PTB, 67 millions ont été dégagés au Parlement pour un fonds d’urgence aux soins de santé. De quoi donner de l’oxygène au personnel soignant !

Bien sûr que nous soutenons les blouses blanches par un fonds d'urgence ! Et, non, ce n'est pas un « danger pour l'État »

« Hier un amendement du PTB a été adopté au Parlement qui prévoit d’investir 67 millions extra pour le secteur des soins. Les libéraux et la N-VA ont directement commencé à paniquer un peu. « Irresponsable. Il n'y a pas d'argent pour engager des milliers d'infirmières », déclare David Clarinval (MR). Tandis que Peter De Roover (N-VA) prétend que le gouvernement pourrait ne plus être en mesure de payer les salaires des fonctionnaires. 

Vote d’un fonds d’urgence « blouses blanches » au Parlement : comment ça s’est passé

Ce qu’il ne faut pas entendre ! Quand on arrive à dégager 67 millions d’euros pour les blouses blanches, la droite s’énerve. Hier au soir, au parlement, l’amendement budgétaire du PTB pour créer un fonds d’urgence pour le secteur des soins a été approuvé par une majorité de voix. Aujourd’hui, les partis de droite parlent de « shut-down », de « pays pris en otage », d’un « comportement politique irresponsable ». Voici ce qu’il s’est passé.

Raoul Hedebouw (PTB) : « Les partis de droite doivent respecter le vote du Parlement pour un fonds d’urgence pour les blouses blanches »

67 millions d’euros ont été dégagés pour un fonds d’urgence pour les soins santé lors du débat budgétaire hier à la Chambre, sur la base d’une proposition du PTB. « C’est une belle victoire de la mobilisation des blouses blanches, réagit Raoul Hedebouw, chef de groupe PTB à la Chambre et porte-parole du parti. Mais on voit déjà les partis de droite de l’ex-suédoise qui appellent à torpiller cette décision. Nous exigeons que cette décision soit respectée »

Victoire pour les blouses blanches ! 67 millions dégagés en urgence sur proposition du PTB

La Chambre vient d’approuver l’amendement budgétaire du PTB, débloquant ainsi des moyens financiers pour le recrutement d’infirmiers et infirmières supplémentaires. « Avec ces moyens, nous offrons un peu d’oxygène aux infirmier·e·s qui croulent sous la pression au travail, se réjouit le chef de groupe PTB à la Chambre, Raoul Hedebouw. C’est une victoire importante pour le personnel des soins de santé, qui mène des actions depuis des mois. »

« Les revendications des blouses blanches sont essentielles pour la qualité des soins »

Ce jeudi 24 octobre les blouses blanches ont mené des actions dans les hôpitaux et centres de santé fédéraux à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre. Elles et ils protestent contre la surcharge de travail, le non-remplacement du personnel malade, les burn-outs, la frustration de ne plus pouvoir bien servir les gens, les salaires qui ne suivent pas… Le PTB a été soutenir les mobilisations dans tout le pays et, au micro de Bel RTL, la médecin et députée fédérale du PTB Sofie Merckx a exprimé son soutien aux actions.

Budget des médicaments : deux mesures que De Block devrait prendre (plutôt que de passer des accords secrets avec Big Pharma)

On apprend ce 21 octobre qu’1,4 milliard d'euros supplémentaires seraient nécessaires d'ici 2024 pour couvrir les coûts des médicaments. « Si, plutôt que de passer des deals secrets avec l’industrie pharmaceutique, Maggie De Block instaurait des licences contraignantes et le modèle kiwi, deux mesures avancées par le PTB, nous n’en serions pas là », réagit Sofie Merckx, députée et spécialiste santé du PTB.

Depuis quatre mois, Marleen se bat pour avoir accès à son traitement indispensable

Depuis quatre mois, le Femara, un médicament essentiel pour soigner le cancer du sein, est indisponible. Depuis quatre mois, Marleen se bat pour avoir accès à son traitement indispensable. Voici son histoire.

Suivez le PTB