Accord du gouvernement : Raoul Hedebouw dénonce les mesures antisociales de la Vivaldi

La grande majorité des travailleurs et travailleuses voient leurs factures grimper en flèche. Mais le gouvernement préfère protéger les surprofits d'Electrabel que de baisser la TVA sur l'énergie. 500 000 personnes sont malades de longue durée. Mais le gouvernement préfère instaurer des sanctions contre les malades que de s'attaquer aux causes des maladies. Les millionnaires continuent de planquer des milliards dans les paradis fiscaux, comme l'ont montré les Pandora Papers. Mais le gouvernement ne prend aucune mesure pour lutter contre la fraude fiscale. Bref, il y a du pain sur la planche et la Vivaldi pourra compter sur le PTB pour mener une opposition sociale énergique.

Médecine pour le Peuple manifeste contre les sanctions envers les travailleurs malades de longue durée

150 patients et soignants de Médecine pour le Peuple se sont rassemblés aujourd’hui devant le Parlement pour protester contre les plans du gouvernement d’introduire des sanctions envers les travailleurs malades de longue durée. C’est une approche tout à fait erronée du problème. Les manifestants demande du respect pour les malades de longue durée plutôt que des sanctions.

Peter Mertens (PTB) : « Attaquons-nous aux mécanismes qui rendent les gens malades et arrêtons de culpabiliser celles et ceux qui le sont »

Le débat à la Chambre sur la déclaration du gouvernement a fait des étincelles, notamment concernant la possibilité de sanctions envers les travailleurs malades de longue durée que le gouvernement veut introduire. Peter Mertens, président du PTB, estime que le ministre Frank Vandenbroucke minimise le problème en prétendant, comme il l’a fait durant le débat, qu’il ne s’agit « que de remplir un formulaire ».

L’hiver froid de la Vivaldi : rien contre l’explosion des factures d'énergie, chasse aux malades de longue durée

Pour le porte-parole du PTB, Raoul Hedebouw, la grande majorité des travailleurs et travailleuses qui voient leurs factures grimper en flèche d’une part, et les malades de longue durée qui risquent pour la première fois d’être sanctionnés, d’autre part, sont les grands perdants de l'accord budgétaire de la Vivaldi. Les grosses fortunes, en revanche, peuvent dormir sur leurs deux oreilles  : malgré les révélations des Pandora Papers sur l'évasion fiscale mondiale, aucune mesure supplémentaire ne sera prise pour lutter contre la fraude fiscale.

Le Covid-19 enfin reconnu comme maladie professionnelle

Le PTB avait inscrit la question de la reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle à l’agenda du Parlement il y a un an et demi et se félicite de cette avancée importante. Le Covid-19 sera désormais reconnu comme maladie professionnelle pour tous les travailleurs infectés suite à un « cluster » (foyer d’infection) au travail. « C'est une victoire importante pour les travailleurs, réagit la députée PTB Sofie Merckx. Mais ce n'est qu'un premier pas. Car même avec cette avancée, les travailleurs infectés sur leur lieu de travail ne peuvent pas tous compter sur une reconnaissance. »

Le Fonds Blouses blanches mis en place à l'initiative du PTB permet de créer plus de 4 500 nouveaux emplois

Dans un récent rapport d'évaluation, le SPF Santé publique a conclu que plus de 4 500 emplois supplémentaires ont été créés dans le secteur des soins de santé en 2019 et 2020 grâce au Fonds Blouses blanches. « Une bonne nouvelle, réagit Sofie Merckx, médecin généraliste et députée PTB. La création de plus de 4 5000 emplois est le résultat d’une lutte menée pendant des mois par le personnel soignant. Ces nouveaux emplois sont une première étape, car la charge de travail sur le terrain reste très élevée. »

Hausse du prix de Pfizer et Moderna : « C’est un hold-up sur notre sécurité sociale, avec la complicité de l'Union européenne »

Les géants pharmaceutiques Pfizer et Moderna augmentent le prix de leurs vaccins contre le coronavirus. C’est ce qu’annonce le Financial Times. « C'est une preuve de plus que ces grandes entreprises pharmaceutiques ne sont pas là pour arrêter la pandémie. Elles ne cherchent qu'à faire du profit », répond Marc Botenga, député européen PTB. Le parti de gauche exige que la Commission européenne et le gouvernement belge garantissent une transparence totale concernant les prix des vaccins et que les brevets sur le vaccin soient levés. 

 

Inondations : les besoins médicaux restent élevés

Depuis les inondations qui ont récemment frappé notre pays, l’étendue du désastre est claire : des dizaines de morts, des milliers de maisons détruites... Les risques sanitaires s’accumulent. Et cela va continuer longtemps : pendant les mois et les années à venir, nous en verrons l’impact sur la santé publique. L’approche du gouvernement est en partie inadéquate, alors que les bénévoles tentent de redresser la situation.

Le rapport final de la commission Covid est un coup dans l’eau : Le PTB soumet 50 recommandations alternatives

La commission parlementaire qui évalue la gestion politique de l’épidémie de coronavirus dans notre pays vote son rapport final aujourd'hui. « Nous soumettons 50 recommandations alternatives, car le texte sur la table est un coup dans l’eau », réagit Sofie Merckx, la députée PTB qui a suivi la commission Covid pendant un an. Selon le parti de gauche, les deux grands absents de ce rapport sont la refédéralisation des soins de santé et l'investissement dans un système de santé public et préventif fort.

Pollution aux PFOS : le PTB exige que l’AFSCA publie ses résultats de mesure

L'Agence pour la sécurité de la chaîne alimentaire (AFSCA) rassure la population concernant la contamination aux PFOS, qui fait l’actualité depuis qu’on a découvert des niveaux de contaminations inquiétants à Zwijndrecht (Anvers), autour du site de l’usine de la multinationale 3M. Aux yeux du PTB, l’AFSCA se base cependant sur des normes obsolètes et beaucoup trop laxistes. Le parti de gauche réclame une transparence totale.