Médecine pour le Peuple aux Gouvernements : « Vous n’avez pas honte ? Nous non plus ! »

Les équipes de Médecine pour le Peuple (MPLP, le réseau des maisons médicales initié par le PTB) ont mené une action originale ce lundi midi à Marcinelle, Hoboken et Zelzate : elles ont relevé le Jerusalema Challenge… en sous-vêtements. Objectif : réclamer des mesures immédiates pour le personnel soignant. La députée fédérale PTB et médecin à MPLP Sofie Merckx participait à la mobilisation à Marcinelle.

Le PTB demande un fonds d'urgence pour engager dans les maisons de repos

Soutenir le personnel des maisons de repos est une priorité pour éviter de revivre la catastrophe de la première vague. Le PTB propose un fonds d'urgence permettant d'embaucher mille personnes dans les homes en Wallonie. La majorité PS-MR-Ecolo a rejeté notre proposition au parlement wallon, mais on continue le combat.

Deuxième vague : où sont les tests promis ?

« Les ministres qui ont été mis en quarantaine n'ont pas perdu le moindre euro de salaire. Les travailleurs, eux, perdent 30 % de salaire s'ils sont en quarantaine. Je vous demande ce que vous comptez y faire, M. le Premier ministre, et vous ne répondez rien. » Raoul Hedebouw demande au gouvernement de prendre des mesures pour garantir les résultats des tests dans les 24h et préserver les revenus des travailleurs mis en quarantaine.

Coronavirus : le nouveau gouvernement est-il capable d'inverser la vapeur ?

Notre pays a un nouveau gouvernement, avec de nouveaux ministres et un nouveau style de communication. Après des mois de chaos, avec des gouvernements constamment à la traîne, les attentes des Belges étaient considérables. L’accord de la Vivaldi définit l’approche politique qui sera appliquée au cours des mois à venir. Ce changement de pouvoir offre-t-il aussi la perspective de véritablement sortir de la crise sanitaire ? La rupture de style s’accompagne-t-elle aussi d’une véritable rupture politique ? Ou va-t-on plutôt vers une continuité du gouvernement sortant ?

Coronavirus : les politiques prennent-ils des décisions à l'aveuglette ?

Où les gens attrapent-ils le virus ? Aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, ils ont des chiffres clairs. « Pourquoi n'est-ce pas le cas en Belgique ? demande la médecin et députée PTB Sofie Merckx. Vous me dites que vous prenez des décisions sur la base des photos que vous voyez sur les réseaux sociaux, mais nous avons besoin de chiffres concrets. »

Le PTB demande que la Commission Covid devienne une commission d'enquête parlementaire

Ce vendredi 25 septembre après-midi, le PTB va déposer sa proposition visant à transformer la Commission spéciale Covid en commission d'enquête parlementaire. « Nous n'avons toujours pas accès à des documents cruciaux et plusieurs témoins ne se sont pas présentés aux auditions. Cette commission spéciale est un tigre de papier. Nous demandons qu’elle soit transformée immédiatement en une véritable commission d'enquête parlementaire, une commission qui, elle, aurait de vraies dents », déclare Sofie Merckx, médecin généraliste et députée PTB.

Tests : Sofie Merckx appelle à renforcer d'urgence la première ligne

« Alors que les politiciens peuvent avoir les résultats de leurs tests en quelques heures, nos patients doivent attendre parfois trois à quatre jours, dénonce Sofie Merckx, médecin et députée PTB. Et cela a des conséquences : pertes de revenus, menace pour leur emploi, devoir trouver des gardes pour les enfants... Il est temps que le gouvernement aide et renforce la première ligne pour endiguer l'épidémie. »

18 000 patients mis en quarantaine (peut-être) inutilement ? Les laboratoires privés doivent intensifier leurs activités

Les temps d’attente des résultats des tests de dépistage du coronavirus restent excessifs. Au cours de ces deux dernières semaines, au moins 18 000 résultats de tests n’ont pas été communiqués au médecin généraliste dans les 24 heures. « Cela provoque beaucoup de stress et d’insécurité chez les gens. De plus, si le test s’avère négatif chez un patient avec des symptômes, la quarantaine était superflue et ces personnes testées ont manqué inutilement plusieurs jours d’école ou de travail », réagit Sofie Merckx, médecin généraliste et députée fédérale du PTB.

Trop d'infirmiers et infirmières doivent aller travailler malades : le PTB réclame d’urgence des embauches supplémentaires

Une nouvelle étude de Médecine pour le Peuple révèle des chiffres étourdissants : en 2019, pas moins de neuf infirmières sur dix sont allées travailler alors qu’elles étaient malades. Un quart d'entre elles sont restées à leur poste pendant la première vague de corona, alors même qu’elles présentaient des symptômes du Covid-19. Le PTB appelle à la mise en œuvre rapide des embauches supplémentaires promises dans le secteur des soins de santé.

« Travailler dans le secteur des soins, c’est merveilleux, mais ça devient insoutenable »

Les membres du personnel soignant sont au bout du rouleau. Ils ont à peine eu le temps de souffler cet été avec une première vague de coronavirus exténuante... Aujourd'hui encore, le criant manque de personnel demeure. La colère gronde.

Aurélie Decoene et Janneke Ronse

Suivez le PTB