« Le gouvernement veut sanctionner les malades et laisser les patrons tranquille »

Aujourd'hui, le conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi visant à contrôler et sanctionner plus strictement les travailleuses et travailleurs malades de longue durée. Selon le PTB, avec ce projet, le ministre socialiste Frank Vandenbroucke fait fausse route. « Derrière ce qui se dit en conférence de presse, les intentions sont claires : il ne s'agit pas d'améliorer le sort des travailleurs malades mais bien de les remettre au travail sous peine de sanctions. Ils seront donc les premiers à pâtir de ce projet », réagit Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB au Parlement fédéral.

Protéger les soignants des maisons de repos qui dénoncent des maltraitances ? La majorité wallonne choisit la passivité

Ce mardi 3 mai en commission santé du Parlement wallon, le PTB demandait au gouvernement wallon PS-MR-Ecolo de plaider pour que leurs homologues fédéraux fassent appliquer le plus rapidement possible une directive européenne de protection des lanceurs d’alerte et ce afin de pouvoir aussi protéger les soignants et les résidents des maisons de repos qui souhaitent signaler des faits de maltraitances. Cette proposition du parti de gauche fait suite au scandale Orpea qui a secoué la France et la Belgique. 

Maison de repos : révisons le système de dépôt de plainte pour maltraitance et donnons au personnel un statut de lanceur d’alerte

Ce mardi 3 mai, lors d’une séance de la commission des Affaires sociales du Parlement wallon, Unia (ex-Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme) soumettra son rapport concernant l’impact des mesures Covid-19 sur les droits humains dans les maisons de repos. Dans ses recommandations, l’organisme propose, entre autres, de réformer le traitement des plaintes en interne et de considérer les membres du personnel qui dénoncent des situations de maltraitance comme des « lanceurs d’alerte ».

Avis négatif de la Taskforce sur la vaccination obligatoire du personnel soignant : le gouvernement doit retirer le projet de loi

La Taskforce vaccination s'oppose à la vaccination obligatoire que le gouvernement fédéral entend imposer au personnel soignant. C'est ce qu'elle vient d'indiquer dans un avis rendu aujourdʼhui, veille du vote sur le projet de loi de la Vivaldi en commission Santé. « Le gouvernement veut imposer cette obligation à tout prix, c'est incompréhensible », réagit Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB au Parlement et elle-même médecin généraliste. Le PTB veut que le gouvernement belge retire son projet de loi, à l’instar du gouvernement britannique.

Audition sur l'évaluation du Fonds Blouses blanches : le PTB exige un contrôle à part entière sur son utilisation

Aujourd'hui, mercredi 23 mars, une audition aura lieu à la commission Santé de la Chambre avec les syndicats, les directions d'hôpitaux et les associations professionnelles, pour parler du rapport d'évaluation du Fonds Blouses blanches. Ce rapport a été porté à la connaissance du Parlement en juillet 2021.

« La scission nuit gravement à la santé, madame la ministre Verlinden »

Cherchez l'erreur : la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) affirme vouloir consulter les citoyens sur la réforme de l'État… mais déclare déjà vouloir régionaliser la santé. David Pestieau, auteur de We Are One. Manifeste pour l'unité de la Belgique, réagit : « Cette étape annonce la scission de la sécurité sociale. Nous avons besoin de soins de santé proches des gens. Sept Belges sur dix sont favorables à une refédéralisation de la Santé. »

Le PTB appelle la Vivaldi à enterrer l’obligation de vaccination pour le personnel des soins de santé : « Licencier un travailleur sur 10, c’est de la folie »

Ce mardi 15 mars 2022, la Vivaldi a mis l'ordre du jour de la commission parlementaire Santé publique son projet de loi visant à rendre obligatoire la vaccination contre le Covid-19 pour les médecins, dentistes, sages-femmes, infirmiers et psychologues, entre autres. Après une action des syndicats devant le parlement ce matin, le point a été reporté. « Alors que presque toutes les mesures ont été assouplies, la Vivaldi s'obstine à vouloir imposer la vaccination obligatoire à court terme, c'est incompréhensible », réagit Sofie Merckx, cheffe de groupe PTB à la Chambre.

Pfizer et BioNTech ont bien augmenté le prix du vaccin contre le Covid de plus de 60 %

La presse dévoilait lʼété dernier lʼaugmentation du prix du vaccin de Pfizer-BioNTech. Vu que les contrats passés entre ces firmes et lʼUnion européenne sont restés secrets, cela nʼavait pas été confirmé. Ce qui est chose faite depuis que la secrétaire dʼÉtat au Budget a dû livrer les documents budgétaires à la Chambre.

La Vivaldi rejette (encore) la levée des brevets sur les vaccins contre le Covid

Les partis du gouvernement fédéral ont voté aujourd'hui contre la proposition du PTB de lever les brevets sur les vaccins contre le coronavirus. En décembre de l'année dernière, la résolution du parti de gauche avait déjà été soumise au vote, mais les députés du gouvernement avaient alors quitté la commission de la Chambre. « Tous les partis de la Vivaldi, y compris ceux de gauche, cèdent à la pression du lobby pharmaceutique. C'est totalement incompréhensible », réagit Sofie Merckx, cheffe du groupe PTB au Parlement fédéral et médecin généraliste.

« Le bilan de la crise Covid, ce n’est pas scinder la santé mais la refédéraliser »

La ministre de l’Intérieur Verlinden déclare vouloir régionaliser les soins de santé dans un interview au Soir. « Absurde, quand on fait le bilan de la crise Covid et quand on sait que sept Belges sur dix sont pour refédéraliser la santé », réagit le PTB.