La deuxième vague a démarré : agissons maintenant !

La deuxième vague du coronavirus a démarré. Les politiques courent après les événements, plutôt que de prendre leur responsabilité. Germain Mugemangango (député PTB) : « Il est temps d'agir, maintenant. »

Endiguer une épidémie : avec une réaction rapide sur le terrain, pas 9 ministres et des call centers

Une deuxième vague se rapproche dangereusement. Nous avons désormais besoin d'une approche complètement différente en matière de prévention et de contrôle des infections. Actuellement, le traçage des contacts est organisé via des call centers commerciaux. C’est inefficace, et même contre-productif. En effet, les gens n'ont pas confiance. Ces dernières semaines, Médecine pour le Peuple (MPLP) a mis en place un autre modèle, basé sur un ancrage local. Ce système peut être appliqué à plus grande échelle, à condition d’avoir une unité de commandement et des décisions rapides. Il n’y a plus de temps à perdre.

Le PTB demande que les agents de suivi de contacts travaillent au niveau local en coopération avec les médecins généralistes

Le PTB demande que les agents de suivi de contacts qui travaillent actuellement dans les centres d'appel collaborent localement avec les médecins généralistes. « Le suivi des contacts se fait aujourd'hui de manière bureaucratique depuis Bruxelles », déplore Sofie Merckx, médecin généraliste et députée fédérale du PTB. « Déployons-les au niveau local. »

260 millions d’euros en plus pour les maisons de repos et le secteur non-marchand en Wallonie : une avancée importante

Le PTB se réjouit des 260 millions d’euros supplémentaires obtenus par le personnel des maisons de repos et l’ensemble du secteur non-marchand wallon. « Il s’agit d’une nouvelle victoire importante, fruit de la mobilisation du secteur et du large soutien de la population », déclare Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon.

Le PTB demande des chiffres au jour le jour sur les infections au coronavirus

Depuis le 21 juin, Sciensano, l'Institut scientifique de santé publique qui surveille l’épidémie du coronavirus, publie chaque semaine le nombre de nouvelles infections au Covid-19. Les chiffres ne sont plus communiqués quotidiennement, et cela inquiète Sofie Merckx, députée fédérale PTB et médecin généraliste : « Nous savons que, chaque jour, il y a environ 100 nouveaux cas. Cette évolution semble inquiéter les experts. Mais avoir des chiffres journaliers est nécessaire pour avoir des informations précises afin de prendre les mesures nécessaires. »

Le PTB réclame 250 millions d'euros en urgence pour le non-marchand en Wallonie

Le PTB appelle le Gouvernement wallon à débloquer un budget de 250 millions d’euros pour le secteur non-marchand (en ce compris les maisons de repos). « Nous nous réjouissons des 600 millions supplémentaires qui viennent d’être débloqués par le Gouvernement fédéral pour les soins de santé », déclare Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon. « Mais ils ne bénéficieront qu’aux structures relevant de ce niveau de compétence. Or, les structures de soins qui dépendent de la Région wallonne ont aussi besoin d’être refinancées en urgence. »

MSF publie un rapport accablant sur les maisons de repos : le PTB réaffirme la nécessité d’une commission d'enquête en Wallonie

Négligées par les autorités publiques, les maisons de repos ont vécu un véritable enfer pendant la pandémie de coronavirus. C’est ce que révèle aujourd’hui l’ONG Médecins Sans Frontières (MSF), dans un rapport accablant. « Ce nouveau rapport justifie, une fois de plus, la nécessité d’une commission d’enquête en Wallonie », estime Germain Mugemangango, chef de file du groupe PTB au Parlement wallon.

Ne laissons pas le traitement du coronavirus aux mains des firmes pharmaceutiques

Marc Botenga (député européen du PTB) : « Les firmes pharmaceutiques veulent mettre la main sur le futur traitement contre le coronavirus pour faire un max de profit. Ne les laissons pas faire. » Signez la pétition européenne pour un traitement gratuit et accessible à tous : www.right2cure.eu/fr_be

Après la victoire des blouses blanches, le gouvernement doit traduire les engagements en actes

Raoul Hedebouw (député fédéral PTB) met la ministre de la Santé en garde : « Les gens n’ont pas confiance en vous, Mme De Block. Les blouses blanches, qui ont arraché 600 millions pour revaloriser les salaires et améliorer les conditions de travail, attendent que vous transformiez cet accord en actes concrets. Et vite. » Il encourage l’ensemble du monde du travail à se mobiliser pour obtenir des avancées sociales.

600 millions d’euros pour les soins de santé : une nouvelle victoire pour le personnel et la population

Le PTB se réjouit des 600 millions d’euros supplémentaires obtenus par le personnel des soins de santé.  « Il s’agit d’une première victoire importante, fruit de la mobilisation du secteur et du soutien large de la population », annonce Sofie Merckx, députée fédérale PTB. Cette première victoire doit rapidement ouvrir la voie à des efforts équivalents pour les maisons de repos et le reste du secteur des soins, ainsi qu’à un plan d’avenir pour les soins de santé dans notre pays.

Nous avons besoin de votre soutien