Dans notre société, tout est à vendre. Les gens sont évalués selon leur utilité, comme toute marchandise. La richesse produite par les gens grâce à leur intelligence, leur savoir-faire et leur travail n’est pas réinvestie dans la société. Elle disparaît dans les portefeuilles bien garnis des grands actionnaires. C’est une oligarchie de multinationales et de grandes banques qui a tout à dire.

Nous voulons changer les priorités. Nous voulons une société à la mesure des gens. Où la démocratie signifie que, nous aussi, nous pouvons décider vraiment des choses essentielles de la vie. Où les élus ont des comptes à rendre sur ce qu’ils ont fait. Où le droit au travail existe. Où les jeunes ont un avenir. Où avoir un emploi signifie également la stabilité et la sécurité. Où les soins de santé, le logement et l’enseignement sont garantis. Où les ressources écologiques et le savoir global de l’humanité sont reconnus comme patrimoine commun. Où les banques remplissent une fonction publique au lieu de spéculer, et où les secteurs clés sont sous contrôle social. Où la communauté a de nouveau de l’emprise sur la production, et où l’on peut planifier en tenant compte des besoins humains et de la capacité de la nature.

Bref, nous voulons une société socialiste, où la priorité c’est les gens, pas le profit. Ce n’est qu’alors que les êtres humains pourront se réaliser pleinement. Tel est pour nous le Socialisme 2.0.


Soyez le premier à commenter

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.

Gardons le contact