Titres-services : une journée de travail entamée est une journée payée !

À la demande des patrons, le gouvernement, à travers le ministre PS Pierre-Yves Dermagne, veut permettre les demi-journées de chômage temporaire.

Pour le moment, la plupart des employeurs ne respectent pas la loi et n’indemnisent pas les travailleurs lors d’annulations par les clients. Les patrons et le gouvernement utilisent cette situation pour introduire le chômage temporaire d’une demi-journée et ainsi attaquer les droits des travailleurs.

Nous demandons de faire respecter la loi en vigueur : une journée de travail entamée égale une journée payée. Nous méritons le respect.

Déjà 131 signatures. Ensemble, visons les 250!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.