D’une part, Stéphane Moreau et le management à la tête de Nethys et d’Enodia (ex-Publifin) sont en train de tenter de partir avec la caisse. D’autre part, on voit que les partis traditionnels ne s’opposent pas à la privatisation des filiales de Nethys (Voo, Elicio et Win).

Nous voulons tout le contraire et exigeons :

  • Le départ immédiat de Stéphane Moreau de la direction de Nethys et de toutes les sociétés filiales d'Enodia (ex-Publifin). Un licenciement pour faute grave sans indemnité ;
  • Que les conseils d’administrations soient composés, outre des représentants des élus locaux, de représentants des travailleurs et des usagers. Et pas de millionnaires ou de capitaines d’industrie du privé ;
  • Le maintien de Voo, Elicio et Win dans le giron public pour développer de réelles entreprises publiques au service de la collectivité.
Déjà 6.324 signatures. Ensemble, visons les 10.000!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.