La loi sur la norme salariale de 1996 empêche toute véritable hausse des salaires. Conséquence : au cours des deux années à venir, nos salaires ne pourront pas augmenter de plus de 0,4 %. Cela représente à peine deux cafés par mois. Il est urgent de sortir du carcan de cette loi. Et pas en ajoutant quelques miettes aux miettes en proposant d'augmenter un peu ce carcan. Nous devons retrouver la liberté d'arracher des vraies augmentations de salaire.

C'est d'autant plus important que pour les actionnaires, il n'y a aucune limite aux montants qu'ils peuvent toucher. Ceux de Colruyt, par exemple, toucheront 183 millions d'euros cette année. Les travailleurs de l'entreprise, eux, sont en première ligne depuis le début de la crise du coronavirus. Et aujourd’hui, ils n'ont pas le droit de négocier une augmentation salariale digne de ce nom.

Signez la pétition. La loi doit être modifiée pour permettre de véritables hausses salariales, sans plafond.

Raoul_Medaillon_2019.png

 

Raoul Hedebouw,
Député et porte-parole du PTB

 

Déjà 20.232 signatures. Ensemble, visons les 25.000!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Quand vous signez cette pétition, vous êtes d'accord que le PTB garde vos données. Vous avez le droit de les réclamer et de les faire modifier ou effacer, par mail ou par courrier postal à [email protected] ou PTB, Boulevard M. Lemonnier 171, 1000 Bruxelles. Vous pouvez porter plainte à la Commission vie privée si vous estimez que nous traitons vos données de façon incorrecte. En savoir plus sur la politique de confidentialité du PTB : www.ptb.be/politique-confidentialité.

Suivez le PTB