UPS, Bekaert, Lipton, BNP Paribas, Proximus,... La liste des entreprises qui annoncent des licenciements massifs est longue. Elles font pourtant du profit.

Cela doit stopper.

D’autant que ces entreprises reçoivent cadeaux après cadeaux des gouvernements. Sans aucune garantie pour l’emploi.

Il faut interdire aux entreprises qui font des bénéfices ou distribuent des dividendes de procéder à des licenciements collectifs. Nous soutenons la « loi InBev ». Avec cette loi, les entreprises bénéficiaires qui licencient sont sanctionnées et doivent rembourser tout soutien public, subside ou réduction d’impôt.

Je soutiens aussi la loi InBev.

Déjà 112 signatures. Ensemble, visons les 250!

Voulez-vous signer ?

Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Suivez le PTB