Photo Shutterstock

Alors que les expulsions locatives étaient suspendues jusqu'au 8 janvier, le Gouvernement wallon a décidé en toute discrétion de ne pas prolonger la mesure. « Inacceptable, pour Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au Parlement wallon. « C'est pourquoi nous introduisons une proposition de décret visant à suspendre les expulsions durant les crises sanitaires. » 

« C'est scandaleux, s'insurge le député PTB John Beugnies. Nous sommes au cœur de l'hiver et la crise sanitaire est toujours bien présente. Et on autorise que des gens soient mis à la rue… alors que la situation n'a pas du tout changé. La non-prolongation de la suspension par le gouvernement wallon est difficile à comprendre. Pire encore, il n'y a eu aucune communication du gouvernement à ce sujet. Il a fallu que j'appelle la ligne d'urgence sociale pour avoir une réponse. Nous avons des témoignages de familles avec des enfants ou des personnes porteuses de handicap qui risquent de se retrouver à la rue. »

« Tant que la crise et les mesures sanitaires sont présentes, il faut maintenir cette suspension, ajoute le député. Afin d'éviter que des expulsions conduisent des ménages, parfois même avec des enfants, à se retrouver sans domicile fixe ou à se loger de manière urgente chez des relations. Et donc à se rassembler au sein d'un même logement. Nous allons interpeller le ministre Collignon en commission ce mardi à ce sujet. Et nous déposerons une motion pour prolonger la suspension au minimum durant le temps du confinement. » 

« Les mesures sanitaires entravent les possibilités de relogement, explique Germain Mugemangango. Que ce soit en ralentissant ou en stoppant les guidances sociales permettant d'accompagner les personnes en situation d'expulsion, ou en impactant le fonctionnement du marché locatif par des interdictions de visites ou de déménagements. Il n'est pas normal que des expulsions puissent avoir lieu dans une période pareille. C'est pourquoi nous introduisons une proposition de décret visant à suspendre les expulsions en cas de crise sanitaire comparable. Cela permettrait aux familles confrontées à cette situation de traverser ces crises de manière plus sereine. »

Suivez le PTB