Le travail des lanceurs d’alerte est indispensable à la démocratie. C'est pourquoi le député PTB Nabil Boukili a demandé au secrétaire d’État à l’asile et à la migration de prendre position pour accorder l'asile politique à Julian Assange, le fondateur de Wikileaks, qui a diffusé des documents démontrant notamment des crimes de guerre commis par l’armée américaine. Mais le Parlement a refusé d'examiner sa demande. Une occasion manquée pour les partis traditionnels de tracer une ligne rouge contre la répression des journalistes.

Suivez le PTB