Photo : Belga.

L'Union européenne a revu ce 12 mars ses listes noires et grises des paradis fiscaux. Oxfam dénonce le fait que certains des paradis fiscaux les plus néfastes de la planète, tel Panama et Hong Kong, ne figurent plus sur ces listes. Le PTB rejoint la préoccupation de l'ONG et dénonce une marche-arrière de l'Union qui, sous l'effet de pressions politiques et économiques, baserait sa nouvelle liste sur des engagements formels des pays plutôt que sur la réalité.

« L'Union européenne retire de sa liste les pays qui s'engagent à modifier leur législation, mais les faits montrent que les principaux paradis fiscaux fonctionnent toujours comme tels, dénonce le député fédéral PTB Marco Van Hees. Hong-Kong, par exemple, était sorti de la liste noire non en réduisant sa fiscalité dommageable mais, c'est un comble, en l'étendant aux bénéfices réalisés à Hong Kong, en plus de ceux provenant de l’étranger. Il faut donc une liste basée sur les faits. C'est pourquoi nous dévoilons les noms de grandes fortunes belges qui ont investi dans deux des principaux paradis fiscaux qui ont été retirés de la liste européenne : le Panama et Hong-Kong. Et nous lançons ce défi : avant d'exonérer ces places off-shore, peut-on nous garantir que les sociétés de ces grandes fortunes n'y sont plus actives pour des raisons de dissimulations fiscales ou autres ? »

Nous présentons ainsi 37 grandes fortunes belges présentes au Panama et 13 à Hong-Kong.

Le PTB défend, tant à l'échelle belge qu'européenne, l'élaboration d'une liste des paradis fiscaux basée sur les faits et l'interdiction pour toute personne physique ou morale belge/européenne de détenir une société dans les pays listés à défaut d'avoir préalablement démontré que ladite société ne se livre qu'à des activités économiques réelles et licites.

Panama

  • Famille Arslanian (diamants) : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Boël : membres de la famille repris comme administrateurs de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Brackx : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Chodiev : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Cigrang : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille De Cloedt : citée dans les Panama Papers.
  • Famille de Croÿ : le prince Henri de Croÿ repris comme administrateur de sociétés figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille de Laet Derache : membres de la famille repris comme administrateurs de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille de Merode : membres de la famille repris comme administrateurs de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille De Moerloose : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Deferm : citée dans les Panama Papers.
  • Familles de Spoelberch, de Mevius, Van Damme : citées dans les Panama Papers.
  • Famille Dragone : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Emsens : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Forrest : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Frère : proches de la famille repris comme administrateurs de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Haegelsteen : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Haspeslagh : possède une société luxembourgeoise ayat une filiale au Panama.
  • Famille Huts : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Ibragimov : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Janssen : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Kestekoglou (Leonidas) : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Konig (diamants) : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Lhoist-Berghmans : filiale du groupe Lhoist au Panama.
  • Famille Mehta (diamants) : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Paquot : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Relecom : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Santens : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Saverys : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Steinmetz (diamants) : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Ullens de Schooten : membres de la famille repris comme administrateurs de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Van Den Broeke : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Van der Mersch : membre de la famille repris comme administrateur de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Vandemoortele - Swenden : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Velge-Bekaert : membres de la famille repris comme administrateurs de société(s) figurant dans le registre des sociétés panaméennes.
  • Famille Verdonck : citée dans les Panama Papers.
  • Famille Vlerick et autres actionnaires KBC : la banque KBC, déjà mentionnée dans les Offshore Keaks, est tout récemment citée par Knack  (avec ING et BNP Paribas Fortis) pour 10 milliards d’euros de transferts douteux de la banque lituanienne Ukio Bankas vers des comptes bancaires belges, pour des sociétés établies dans divers paradis fiscaux, dont le Panama et les Îles Vierges britanniques.

Hong-Kong

  • Familles Ackermans-Bertrand & van Haaren : filiale(s) du groupe AvH à Hong-Kong.
  • Famille Colruyt : filiale(s)du groupe Colruyt à Hong-Kong.
  • Famille De Clerck : filiale(s)du groupe Beaulieu à Hong-Kong.
  • Famille Dejager : la justice aurait découvert des circuits de fraude passant par Hong-Kong.
  • Famille De Nul : filiale(s) de la S.A. luxembourgeoise Sofidra à Hong-Kong.
  • Famille Emsens : filiale(s) des sociétés Etex et SCR-Sibelco à Hong-Kong.
  • Famille Janssen : filiale(s)  d'UCB à Hong-Kong.
  • Famille Lhoist-Berghmans : filiale(s)  de Lhoist à Hong-Kong.
  • Famille Lippens : Ageas (AG Insurance), dont la famille Lippens est toujours actionnaire, est citée à plusieurs reprises dans les Paradises Papers, notamment pour une série de sociétés offshore à Hong Kong.
  • Famille Plouvier :  le groupe Kreglinger, aux mains de la famille Plouvier, est soupçonné d'un trafic de bois dont la vente passerait par des sociétés-écrans de Hong-Kong.
  • Famille Saverys : filiale(s) de CMB et Euronav à Hong-Kong.
  • Famille Solvay : filiale(s) du groupe Solvay à Hong-Kong.
  • Famille Velge-Bekaert : filiale(s) du groupe Bekaert à Hong-Kong.

Montrer 2 réactions

SVP vérifiez votre boîte email afin d'utiliser le lien pour activer votre compte.
  • Guy Beckers
    a commenté 2019-05-02 20:23:11 +0200
    Et notre déficit, serait, avec une petite taxe sur ces fortunes dissimulées, remboursée instantanément !!
    Quel bonheur pour notre économie.
  • jean marie lenaerts
    a commenté 2019-03-15 19:40:40 +0100
    Il serait interessant de savoir combien il y a des millard au total ,et si certaines de ces sociétés subventionne des partis politique , ou sponsorise des partis politique ou des personnes dans les partie politique

Gardons le contact